Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 01:17

Communiqué de Tokologo Anarchist Collective, Zabalaza Anarchist Communist Front, Inkululeko Wits Anarchist Collective  (Afrique du Sud)

 

L’ANC met bas le masque!
Des ouvriers assassinés !

Communiqué conjoint par le Collectif anarchiste Tokologo Anarchist, Zabalaza Anarchist Communist Front (ZACF) et le Collectif anarchiste Inkululeko Wits.

La Constitution promet les droits politiques et l’égalité. Il est clair que les patrons et les politiciens font exactement ce qu’ils veulent. Ils marchent sur le visage des gens. C’est ce qu’on a pu voir dans les assassinats de grévistes par la police à la mine de platine Lonmin à Marikana.


Image


L'ANC MET BAS LES MASQUES! DES TRAVAILLEURS ASSASSINES !

 


Les coupables ce sont les capitalistes et les politiques ! Assez de brutalités policières.

Pas de justice, pas de paix. On ne veut ni de Zuma, ni de Malema, ni de LONMIN !


La Constitution promet les droits politiques et l’égalité. Il est clair que les patrons et les politiciens font exactement ce qu’ils veulent. Ils marchent sur le visage des gens. C’est ce qu’on a pu voir dans les assassinats de grévistes par la police à la mine de platine Lonmin à Marikana.

Les droits de qui ?

Avis à tous et toutes ! il faut voir les choses en face. Le gouvernement mené par l’ANC et le grand capitalisme mènent la revue. Le système rend les riches et les puissants, plus riches et plus puissants encore.
Les travailleurs et les pauvres souffrent. Nous ne sommes pas protégés. Tu bosses, mais tu ne peux pas survivre. Le prix de la nourriture augmente. Le prix de l’énergie augmente. Qui doit payer? Avec quoi? Mais quand nous décidons de lutter, on nous abat.

ANC/ ETAT + PATRONS/ ENTREPRISES = ALLIES

L’Etat use de la force brutale contre la majorité . Nous manifestons, faisons part de nos doléances. C’est notre droit. Nous devons lutter pour vivre. Alors nous combattons toutes les élites: celles qui contrôlent le gouvernement comme celles qui contrôlent les entreprises telles Lonmin.
Mais ce sont les balles qui font taire nos voix.
Bien que nous ne sommes pas sans critique de certaines actions menées par les travailleurs à Marikana, nous sommes toujours du côté de la classe ouvrière et des pauvres contre l’Etat et les capitalistes.

ANCYL = ANC = MASSACRE DE MARIKANA

ANCYL (African National Congress Youth League – Mouvement de jeunesse de l’ANC)

L’ANC avait promis de changer le système. Au lieu de ça, il est devenu une partie de ce système. C’est en se plaignant de l’oppression par le National Party (NP) que l’ANC a pu rentrer aux affaires. Le NP assassinait des travailleurs. Aujourd’hui c’est l’ANC qui assassine des travailleurs.
Que l’ANCYL fasse semblant de condamner les meurtres par la police, cela ne repose sur aucune preuves. (voir leur communiqué du 17 août 2012). L’ANCYL est un rouage du régime ANC régnant.
Malema et les autres leaders éconduits de l’ANCYL veulent utiliser les événements pour retrouver leurs places à l’ANC – s’enrichir, ou ne tout cas, tout faire pour le devenir. Seulement, les mains de l’ANC sont pleines de sang.
Comme tous les leaders de l’ANC, les chefs de file de l’ANCYL, d’hier comme d’aujourd’hui veulent plus d’argent, pals plus de liberté pour le peuple.

LE CAPITALISME , NON MERCI !

Le capitalisme est un système de brutalité et d’exploitation, de souffrance. Les travailleurs-euses Noirs, Métis, Indiens souffrent de l’héritage d’oppression du régime d’apartheid, et de la répression policière et capitaliste quotidienne. Même la classe ouvrière blanche est exploitée et opprimée.

COLLECTIVISER, ET NON NATIONALISER

L’ANCYL utilise les meurtres de l’ANC pour battre le rappel de ”la nationalisation des mines et autres secteurs stratégiques de l’économie ». Marikana dévoile la vraie nature de l’Etat et du gouvernement, quel que soit le parti au pouvoir : une machine à tuer assoiffée de sang, au service de la classe dominante noire et blanche.
Un vrai contrôle de l’économie par les travailleurs ne se traduit ni par des entreprises privées, ni par des entreprises d’Etat. Il doit se traduire par un vrai contrôle démocratique et populaire de l’économie au moyen de comités et collectifs, au service des besoins du peuple.

ON NE CHANGERA JAMAIS LA POLICE

Le rôle de la police est de réprimer et de faire taire les travailleurs et les pauvres. Ce problème ne peut pas être réglé au moyen de commissions d’enquêtes – comme certains le croient. Posez-donc la question à la famille d’Andries Tatane. Les élections n’y changeront rien non plus. Souvenons-nous: Sharpeville 1960, Soweto 1976, Uitenhague 1985, Michael Makhabane en 2000, les ouvriers de SAMWU 2009, Andries Tatane en 2011 … Marikana 2012. C’est un minimum de25 militants et grévistes qui ont été tués depuis 2000, avant Marikana.

LE POUVOIR AU PEUPLE, PAS DES ELECTIONS OU DES PARTIS

Regardez donc Marikana. Ce ne sont pas des élections qui vont changer le système. Remplacer Jacob Zuma par un autre leader de l’ANC leader n’est pas une solution. Un nouveau parti – même “de gauche”, même “des travailleurs” n’est pas une solution. Aucun parti n’est une solution.

REVEILLEZ-VOUS LES SYNDICATS !

Les syndicats de Marikana, le NUM et l’AMCU, sont tombés dans le piège tendu par la classe dirigeante et le patronat. Ils se sont combattus l’un l’autre au lieu de de combattre le véritable ennemi. L’union fait la force, ne vous divisez pas, au risque de devoir vous soumettre. Travailleurs de tous les pays, unissez-vous ! Classes laborieuses de tous pays et de toutes races, unissez-vous ! Mettez fin à l’alliance! COSATU ne doit avoir aucun lien avec l’ANC aux mains tachées de sang !

ANARCHISME = CONTREPOUVOIR

Il est temps de remplacer le système capitalisme-Etat par un Contrepouvoir par le peuple. Ça veut dire que nous voulons le contrôle de l’économie par le bas, par la collectivité et les travailleurs-euses. Nous voulons l’autogestion directe et démocratique de l’industrie sur les lieux de travail, par les travailleurs-euses. Nous voulons l’autogestion des collectivités locales par ceux et celles qui y vivent. Nous voulons décider collectivement de la manière de mener notre vie. Nous refusons de vivre selon des règles déterminées par des patrons et politiques qui utilisent la police pour nous tirer comme des chiens lorsque nous désobéissons.

UNE SEULE SOLUTION: DEMOCRATIE DES TRAVAILLEURS !

NOUS COMPTONS SUR VOUS! MOBILISEZ VOUS DANS LES LUTTES, PAS DANS LES URNES !

SI VOUS VOUS RECONNAISSEZ DANS CES IDEES OU SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR L’ANARCHISME :
072 399-0912 OR 079 281-2560 OR

zacf@riseup.net

 


SIGNATAIRES :
Tokologo Anarchist Collective
Zabalaza Anarchist Communist Front
Inkululeko Wits Anarchist Collective
Lien:

http://zabalaza.net

 

 

 

 

Communiqué d'Alternative Libertaire

 

Afrique du Sud : Sommet d’oppression politique après le massacre des mineurs

Jeudi 16 août, la police sud-africaine tirait à balles réelles sur les grévistes d’une mine de platine à Marikana, assassinant froidement 34 personnes. En conflit depuis plus d’un mois avec l’exploitant britannique, Lonmin, les mineurs ne réclamaient pourtant rien d’autre que l’augmentation de leurs salaires de misère (400 euros par mois). Quelques jours plus tard, 270 de leurs compagnons grévistes étaient emprisonnés par le parquet, inculpés de meurtre sur la foi d’une clause de loi anti-émeute remontant… à l’Apartheid. Ultime affront, ils ont été libérés le 2 septembre, après l’inhumation de leurs camarades.


Nous condamnons cette violence inouïe directement causée par l’attitude coupable et provocatrice du gouvernement sud-africain. Ces évènements prouvent que celui-ci mène une guerre ouverte contre les travailleurs et travailleuses, et contre les pauvres. Car c’est avec la complicité du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), et en collusion avec le syndicat NUM (National Union of Mineworkers), que des industriels tels que Lonmin exploitent à ce point leurs salarié-e-s. Ce gouvernement n’est donc pas étranger aux affrontements mortels entre syndicalistes, qui ont servi d’alibi au massacre perpétré ensuite par les forces de police.

Oppression politique, répression syndicale, police ultra-militarisée, voilà bien tous les signes d’une dictature capitaliste, corrompue et meurtrière, où tous les faux-semblants du gouvernement sud-africain n’apparaissent plus que comme une scandaleuse provocation.

Alternative libertaire condamne le massacre et l’emprisonnement des grévistes, et exprime un soutien et une solidarité sans faille aux ouvriers-ères qui se battent pour leurs conditions de travail dans le contexte sud-africain de violence et de privation de liberté.

Alternative libertaire, le 4 septembre 2012





Partager cet article

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article

commentaires