Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 20:26

Par Les Amis de l'Egalité de Blois :

Comme chaque année, les Rendez-vous de l'Histoire sont organisés à Blois les
15, 16 et 17 octobre. Il s'agit d'un festival de l'Histoire dont c'est le
treizième édition cette année avec comme thème "Faire justice". Nous serons
en dehors des débats officiels. Nous n'avons rien contre ce festival...

Pourtant, à l'heure où l'injustice sociale est devenue une banalité, à
l'heure où la chasse aux Roms, aux sans-papiers et plus globalement aux
pauvres est un sport de combat, les contrôles au faciès, les gardes à vues
(900 000 en 2009), les vexations insupportables, les contrôles judiciaires
aux dossiers vides, les carnets " de route " des gens du voyage sont
banalisés sous l'oeil des caméras de vidéo-surveillance…

NOUS MANIFESTERONS NOTRE REFUS DE TOURNER
LA TETE !

- NON AU PERMIS DE TUER
- ABOLITION DE LA PEINE DE MORT LENTE EN PRISON
- ABOLITION DES LOIS ANTI-TERRORISTES
- LIBÉRATION DES PRISONNIERS POLITIQUES

Libre à chacun de nous rejoindre avec ce qu'il a à dire et sous ses propres
couleurs.

 

 

JUSTICE

 

Le même mot peut servir à désigner des contenus différents. La justice fait partie de ces mots qui, sans plus de précision, véhiculent l'idéologie dominante.

La justice, comme l'état, n'est pas au-dessus des classes sociales en conflit. En aucun cas elle n'est aveugle, elle sait très bien voir et comprendre qui fait les lois, dans quel but, et pour le profit de qui.

Si la police est partout, on ne peut pas dire que la justice soit nulle part. Non, la justice est complice dans son rôle répressif, d'une police de plus en plus présente au sein même des lieux où cette justice dit la loi des puissants.

Il y a 30 ans, la présence d'un ou plusieurs policiers ou gendarmes armés au sein d'un tribunal était une exception. Aujourd'hui, plus une séance de tribunal concernant des actes de résistance populaire ou la vie des pauvres, ne se déroule sans la présence de 8 à 12 flics armés jusqu'aux dents.

De Paris à Poitiers en passant par Tours, Rennes, Grenoble, Pontoise, etc. c'est ce spectacle qu'offre le moindre tribunal. En théorie, les séances des tribunaux sont publiques. Dans la pratique des militaires (des gendarmes) en gardent les portes, interdisant aux familles et amis de prendre place dans des salles trop petites déjà bourrées d'uniformes. La justice de classe est ainsi sous le contrôle attentif de la soldatesque. Il faut faire peur à l'assistance, la dissuader de venir écouter les réquisitoires aux ordres du pouvoir politique.

Nous ne nous faisons aucune illusion sur l'indépendance de cette justice ; ce n'est donc pas à elle que nous nous adressons, même si elle prétend s'occuper de nous.

Comme tout ce qui touche la vie en société, nous ne pouvons abandonner ce combat, même si le terrain est pourri.

La peine de mort a été officiellement abolie... pour être remplacée par la peine de mort lente et un enfermement inhumain.

Le droit de tuer est passé du bourreau à une police qui bave. Le nombre de morts dans les commissariats et lors des opérations extérieures est en régulière progression.

Le nombre de morts suspectes ne cesse de s'accroitre dans les prisons de la République. Plus de 84 cas en 2010, chiffre officiel au début septembre. Cela va du suicide du détenu libérable sous 15 jours au détenu dont le corps ne peut être restitué à la famille...

Plus de 900 000 gardes-à-vue en 2009.

Des milliers de gens, détenus sans jugement parce que l'instruction n'est pas close.

Des milliers de personnes placées sous contrôle judiciaire, dont les dossiers sont vides comme pour les 9 de Tarnac.

Des contrôles de police au faciès, la chasse au non blanc est ouverte.

Des milliers d'êtres humains internés dans des centres de rétention, en attente de reconduite aux frontières de l'Europe. Auxquels s'ajoutent les charters de citoyens européens jugés indésirables en France.

Cette liste n'est pas limitative, elle est écœurante.

Purger une peine n'est pas suffisant, le pouvoir veut obtenir le repenti de ceux qu'il embastille.

Après 23 ans de détention, Jean-Marc Rouillan est toujours enfermé.

C'est d'une justice de classe que nous parlons, car les assassins de l'OAS n'ont fait qu'un bref séjour en prison ; et les flics responsables de la mort de nombreux jeunes ne sont jamais jugés pour leurs crimes.

 

Dans cette guerre de classe, il n'y a plus besoin de la vieille peine de mort qui suivait un jugement...

Le temps est à la force brutale, à l'usage d'armes mutilantes comme les flash-ball, à l'impunité totale pour la soldatesque en uniforme ou en civil.

C'est contre tout cela ; pour rendre publique et visible cette situation, que nous appelons à manifester le SAMEDI 16 OCTOBRE à BLOIS, en début d'après midi, lors de la rencontre officielle appelée les Rendez-vous de l'Histoire, présidée cette année par M. Badinter

Chacun y a sa place.

Nous donnerons la parole à tous ceux qui souhaitent se faire entendre.

Nous serons en dehors des débats officiels, mais ceux qui le désirent pourront être dedans, ce n'est pas à nous d'en décider.

 

Un début de programme est proposé :

 

Le vendredi 15 octobre à partir de 18h, débat salle Jean Cros 2 (131 rue de Château Renault, Blois) sur le procès Colonna animé par Roland Laurette, auteur de plusieurs ouvrages sur cette affaire.

 

Le samedi 16 octobre à 14h30 sur le parvis de la Halle aux Grains, (Place Jean Jaurès, Blois) : Manifestation avec la participation du groupe : « La Rabia »

 

Le samedi soir à 18h, salle des Sarrazines (25 rue Michel Détroyat, Blois) projection du film : « Résister n'est pas un crime » ; film réalisé par le CLEA, M.-F. Collard, F. Bellali et J. Laffont.

 

Dimanche, jour de la pâtisserie et du discours de « Maître » Badinter; déambulation sur le parvis de la Halle aux Grains.

 

Pour les questions pratiques d'hébergement et de programme, prendre contact avec l'association signataire de ce texte.

 

 

LIBERTE POUR LES PRISONNIERS

 

 

collectifrvh@yahoo.fr et lesamisdelegalite@free.fr

 

La SNCF propose dans le cadre des « Rendez-Vous de l'Histoire » des places en TER aller-retour, à 4€ pour le samedi et le dimanche. Nous serions idiots de ne pas en profiter. Réclamer ce tarif de PARIS ou de TOURS où de tout endroit accessible par TER vers BLOIS. C’est pas la SNCF qui va faire de la pub pour ce prix là....

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Anti-répression
commenter cet article

commentaires