Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 14:33

Lettre ouverte des résidents du CADA de Joué-Les-Tours.

Ils  invitent à une conférence de presse qui aura lieu le mardi 3 janvier 2012 à 15 heures au CADA Adoma, 10 rue
du Chemin vert à Joué-lès-Tours, au cours de laquelle ils vous informeront des initiatives qu’ils comptent prendre, avec leur Comité de soutien composé de diverses associations et  organisations politiques et syndicales.

 

ON N'EST PAS DES CRIMINELS !

 

Adresse à la police et au préfet :

 

Nous voulons définitivement ne plus être suivis.

Nous voulons définitivement que vous nous laissiez tranquilles.

 

Les criminels, il faut aller les chercher ailleurs, ici, il n'y a pas de criminel.

 

Ne venez pas la nuit, comme un cauchemar !

Ne cassez pas nos portes !

Ne dérangez pas les rêves des enfants.

 

A chaque fois, vous dépassez les bornes, vous ne respectez pas nos droits.

 

A chaque fois que vous nous contrôlez, vous vous riez de nous, vous vous moquez de nous

parce que nous ne parlons pas bien le français, parce que nous sommes des étrangers.

 

Vous dites que nous vivons sur le dos des Français parce que nous n'avons pas de travail, que c'est les Français qui paient pour nous, même quand nous nous faisons soigner.

 

Ce que vous dites, c'est du racisme !

 

C'est une honte pour un pays comme la France !

 

Adresse à tous les français :

 

Ce que vous pensez de nous, ce que vous dites de nous, ce n'est pas vrai !

 

Dans nos pays, nous avons déjà beaucoup souffert, nous avons été tourmentés, blessés.

 

Nous ne sommes pas venus en France pour vivre sur votre dos, pour profiter de votre argent.

Nous voulons juste vivre en sécurité.

 

Nous sommes tous aptes au travail et nous voulons le droit de travailler pour assurer nous-mêmes notre vie, pour pouvoir nous soigner.

 

Nous sommes venus en France parce que nous avons été obligés de le faire pour vivre tranquilles.

 

Nous voulons, avec votre aide, avoir une deuxième chance et commencer une nouvelle vie.

 

Nous ne voulons plus vivre dans la peur.

Nous ne voulons pas que nos enfants subissent ce que nous avons vécu.

Nous voulons seulement qu'ils aient une vie meilleure que la nôtre.

 

 

Joué les tours, le 26 décembre 2011, les résidents du foyer Cada-Adoma de Joué les Tours

 

 

                                                  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

« On se croirait revenu à l’époque de la guerre  »

article NR http://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/ACTUALITE/People/On-se-croirait-revenu-a-l-epoque-de-la-guerre#

  C’est un policier qui s’exprime. Un flic comme les autres, au commissariat de Tours. Dans un couloir, il confie à demi-mots son écoeurement. En cette fin d’année 2011, sur ordre de la préfecture, les effectifs de police sont mobilisés sur la chasse aux sans-papiers. Plusieurs policiers en témoignent : ils reçoivent des listes de gens à interpeller avec les adresses devant lesquelles il faut planquer pour les trouver. Parfois, la consigne porte sur un groupe de Roumains qu’il faut contrôler sans raison apparente. Plus tard, c’est devant un foyer Adoma qu’il faut guetter l’arrivée d’un père de famille arménien signalé en situation irrégulière. « On se croirait revenu à l’époque de la Seconde Guerre mondiale, ça me révulse, ajoute le policier. Les quotas, c’est une réalité. On nous demande de faire tant d’arrestations d’ici la fin de l’année. » La chasse aux sans-papiers est loin d’être terminée.  

Nouvelle République, Caroline Devos, 30 décembre 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article

commentaires