Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 11:04

 

En deux jours, Tours a connu deux rassemblements contre l'extrême-droite, autour de deux sujets d'actualité et avec deux pulics différents. Bilans.

Dimanche 6 avril. Après son Jour de colère national en janvier (qui avait vu toute la droite extrême déferler à Paris, avec son lot de quenelles, de propos antisémites et racistes), l'extrême droite a récidivé ce week-end en organisant des manifestations décentralisées. L'une d'entre elles devait avoir lieu à Tours. Peu téméraires, devant la mobilisation antiasciste qui s'annonçait plus importante que la leur, les fafs ont décider de se replier sur la manif de Nantes. Le CAT, dont AL37 fait partie, a maintenu son appel à manifester. Au final, nous étions entre 150 et 200 à manifester contre Jour de colère dans les rues de Tours.
Le cortège s'est arrêté devant plusieurs lieux symboliques, comme le siège du PC rue Bretonneau, devant lequel des militants de gauche ont été agressé par des fafs il y a quelques mois ou devant la boutique de PL Mériguet. A l'occasion de cet arrêt, quelques oeufs de peinture ont été jetés sur la boutique, entrainant une réaction incontrôlée chez les flics qui ont distribués coups de tonfa et gaz lacrymogène, avant de se faire sermonner par leur supérieur pour ce débordement de violence.
Après cette "animation", la manif a finalement tranquillement fini sa déambulation place Jean Jaures, lieu de son départ. Dimanche, la rue tourangelle était bel et bien tenue par les antifas!
Les membres de Jour de colère, eux, étaient aux alentours de 120 Nantes selon la presse locale, ce qui est assez ridicule pour la fusion de deux défilés initialement prévus et moins que la manif antifa de Tours malgré l'effet démobilisateur pour nous de l'annulation du Jour de colère 37.

 

quelques photos:

manif CAT2

manif CAT1

manif CAT3

 

Lundi 7 avril, un autre rassemblement était appelé par Solidaires 37, en soutien à l'enseignante de Joué-les-Tours mise en cause dans l'affaire montée par le Jour de Retrait de l'Ecole (JRE), une officine réactionnaire proche d'Alain Soral.
Cette enseignante, dans le cadre de l'enseignement de la "théorie du genre" aurait obligé des enfants de 3 ans à pratiquer des attouchements sexuels selon JRE. Propos délirants démentis par l'ensemble du corps enseignant et son Administration.
Nous étions 200 à apporter notre soutien à l'enseignante devant l'inspection académique, principalement des personnels de l'éducation nationale.

Malgré la proximité temporelle de ces deux actualités autour de l'extrême-droite, et surtout, leur proximité idéologique, on peut regretter que le personnel de l'éducation nationale ne se soit pas joint massivement à la  manifestation de dimanche. Le manque de connaissance de l'idéologie de JRE et l'impression qu'il s'agit d'une attaque isolée, sans lien avec la mouvance fascisante qui défilait dimanche partout en France peuvent expliquer ce manque de convergence.
Pourtant, par les temps qui courent, où les idées racistes, nationalistes, communautaristes s'expriment de plus en plus et représentent une alternative crédible pour des pents de plus en plus importants de la société, notre combat contre l'extrême-droite doit être unitaire et global.
Tous ces faits récents doivent nous rappeler que la crise est un terreau fertile pour l'extrême-droite populiste et sa grille de lecture haineuse.


Dans la NR:
manif antifa de dimanche
soutien à l'enseignante de Joué-les-Tours

NB: pour parachever cet activisme d'extrême-droite, Bruno Boulefkhad est passé à Tours les 8 et 9 avril. Cet homme, ancien un petit entrepreneur ruiné, selon ses dires, par la société générale, est partie en guerre contre les banques et campait tous les jours devant le siège parisien de la Société générale avant de partir récemment en tournée dans toute la France. L'intension peut paraitre louable, mais Boulefkhad est proche des soraliens, toute la nébuleuse l'ayant soutenu à grand coups de quenelles. Farida Belghoul, présidente de JRE, elle, a médiatisé son cas via des vidéos et à créer une association "contre l'usure" avec lui.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités du CAL
commenter cet article

commentaires