Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 03:16

Halte au silence !

Appel à un rassemblement de solidarité avec le peuple syrien

Mercredi 27 juin à 18 h.

Parvis de la Marie. Place Jean Jaurès

Tours

   La ligue pour une Syrie Libre et « Bienvenue en Palestine Touraine » appellent tous les citoyens à venir nous rejoindre pour former une chaine humaine de solidarité avec la résistance héroïque du peuple syrien.

Ce rassemblement vise à mobiliser les citoyens à la veille des vacances estivales pour qu’ils n’oublient pas la Syrie et pour continuer à faire pression sur nos gouvernements afin de faire cesser la répression de la résistance syrienne, couper toute collaboration avec le régime criminel de Damas et interdire les livraisons d’armes à l’armée syrienne.

Nous ne pouvons plus rester silencieux !

Soutenons le peuple syrien dans sa résistance … dans sa lutte pour la liberté et la démocratie,

  

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 13:51

Appel pour une Foire à l'autogestion

La crise économique et financière qui ébranle le monde est aussi une crise de civilisation, face à laquelle les réponses habituelles, néolibérales comme étatistes, sont impuissantes. L'autogestion peut constituer une alternative. Elle sera au centre d'un événement festif et populaire en juin 2012 : la Foire à l'autogestion.

Phénomène planétaire, l'autogestion s'inscrit dans la longue tradition historique des coopératives et des « récupérations d'entreprises », de la Commune de Paris au Printemps de Prague, de la Révolution espagnole à la Pologne d'août 1980, de Lip à l'Argentinazo en 2001. Elle apparaît dans les luttes récentes à Philips-Dreux, à Fralib et à SeaFrance. Elle imprègne également les pratiques alternatives, de la réappropriation collective de l'habitat au lien direct avec les paysans et les producteurs.

Ces différentes expériences partagent un horizon commun : décider collectivement des affaires communes, sans déléguer à des dirigeants, aussi bien sur le plan économique que politique. Reprendre en main la production, c'est aussi pouvoir transformer ses modalités et ses finalités. Ancrée dans des pratiques concrètes, portée comme un projet global, l’autogestion est ainsi une réponse possible à la faillite du système capitaliste et étatiste.

La Foire à l'autogestion sera le point de rencontre de toute une galaxie de collectifs, d’associations, d’entreprises, de coopératives, d’organisations syndicales et politiques qui cherchent à faire vivre l'idée d'autogestion. L’événement aura lieu le week-end du 23-24 juin 2012 à Montreuil (93), sur le site de la Parole errante, avec des stands, des espaces de débat retransmis à la radio, des projections de films, un concert, un village du livre, un espace enfants, des ateliers pratiques…

Pour rendre concret ce projet, un comité d'organisation se met en place. Nous invitons toutes les personnes, organisations, syndicats, associations, entreprises, coopératives, etc. revendiquant et pratiquant l'autogestion à s’y associer.

 

 

Signataires :

 

Coopératives : scierie coopérative Ambiance Bois (Creuse) ; boulangerie coopérative La Conquête du pain (Montreuil) ; Scop de bâtiment Inventerre (Toulouse) ; Epicerie coopérative Bulles de vie (Fontenay-sous-Bois) ; restaurant associatif La Rôtisserie (Paris 10e) ; imprimerie associative Le Ravin bleu (Combs-la-Ville) ; imprimerie coopérative Expressions II (Paris 11e) ; coopérative Imprimerie 34 (Toulouse); épicerie coopérative L’Indépendante (Paris 18e) ; École des métiers de l’information-CFD (Paris 10e) ; coopérative de communication La Navette (Creuse), filature coopérative Ardelaine (Ardèche); Epicerie La Plantula, coopérative informatique Cliss XXI (Liévin),  ferme coopérative La Clémenterie (Pyrénées-Orientales), coopérative informatique des Tilleuls (Lille)

Structures syndicales : union syndicale Solidaires ; Sundep-Paris ; fédération SUD-Éducation ; fédération SUD-Etudiant ; union Solidaires-Industrie ; SUD Aérien, SUD-Culture ; fédération SUD-Rail ; tendance intersyndicale Émancipation ; tendance intersyndicale Autre Futur; fédération CNT-Éducationfédération SUD-PTT ;…

Associations : Editions Rue des Cascades, Editions Libertalia, Festival des résistances et des alternatives à Paris ; association Relocalisons ; collectif de diffusion cinématographique Pico y Pala (Paris) ; lieu d’accueil Le Roucous (Aveyron) ; association de quartier la Commune libre d’Aligre (Paris 12e) ; atelier autogéré Cyclofficine (Ivry-sur-Seine) ; Observatoire des pratiques de développement local (Ardèche) ; café associatif La Milonga (Fontenay-sous-Bois) ; Bibliothèque autogérée Antigone (Grenoble) ; journal Article 11 ; site web Autogestion.coop ; Consomm’Solidaire (Paris 13e) ; ICEM-Pédagogie Freinet ; Ecobox (Ile-de-France) ; Centre autonome solidaire et artistique Casa Poblano (Montreuil), Site d’information La voie du jaguar, AMAP Court-Circuit (Saint-Denis),Revue Silence, Association et revue Passerelle Eco, Le Jardin des 400 goûts, Le sens de l'humus, Quartiers en transitions, Association Transition; Lycée Autogéré de Paris (LAP)...

Structures politiques : Alternative libertaire ; Alternatifs ; Coordination libertaire de l’Ain, Fédération anarchiste ; Fédération pour une alternative sociale et écologique, Parti pour la décroissance ; Mouvement des objecteurs de croissance ; Scalp-Réflex ; Chiche-Paname ; OLS ; Collectif Objecteurs de croissance Pas-de-Calais

 

 

Programme : http://www.foire-autogestion.org/

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 10:50

Sans Canal Fixe
vous propose

La Commune
(Paris 1871)
de Peter Watkins
(France - 2000 - 345 minutes - diffusion en 3 parties)

Dimanche 17 juin - 11h - Au Projet 244
(244, rue Auguste Chevallier à Tours)
participation libre et adhésion au Projet 244 (1€)

Mars 1871. Le peuple parisien, après le siège de Paris par les troupes prussiennes, vit dans une misère terrible. Les premiers décrets du gouvernement provisoire accroissent leur détresse et les poussent à la révolte : la Commune de Paris est née. Pour contrer la propagande officielle, diffusée par la Télévision nationale, le peuple de Paris met en place une TV libre. Une idée de mise en scène volontairement anachronique, le spectateur va pouvoir suivre, à la façon du direct, le destin tragique de la Commune de Paris.

C’est la fin du cycle électoral en France. Pour continuer le remue-méninges politique, Sans Canal Fixe propose, le 17 juin, au deuxième tour des élections législatives, la projection exceptionnelle en version longue du film La Commune (Paris 1871) de Peter Watkins (La Bombe, Punishment Park), au Projet 244 à Tours. De cet événement historique majeur, on ne retient surtout que la fin tragique des communards massacrés par milliers par le gouvernement d'Adolphe Thiers. Pourtant, durant 72 jours, la Commune de Paris aura d'abord été un intense laboratoire politique, préfigurant les mouvements révolutionnaires et les luttes d'émancipation du siècle suivant, et qui résonne encore jusqu’à aujourd’hui. Le 17 juin, de 11h à 19h, venez vivre au rythme de la Commune, au cœur d'une ancienne usine reconvertie en ateliers des arts de rue, le Projet 244. Le film sera diffusé en trois parties.

Pour la pause déjeuner, apportez vos victuailles, nous partagerons un repas tous ensemble.

Au programme de cette journée spéciale :

11h : le film, partie 1
13h : pause déjeuner (barbecue libre service)
14h30 : le film, partie 2
16h30 : pause (buvette)
17h : le film, partie 3

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 03:02

Quelles solutions pour changer la société ?

Débat public le vendredi 15 juin à 18h,  bar le Vel'pot, place velpeau, Tours, par le Collectif Alternative Libertaire 37

 

 

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités du CAL
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 18:31

AL 37 transmets les information reçues  ci dessous sur la situation locales des migrants , 2 rendez vous de mobilisation les 6 et 7 juin :

 
rassemblements
 le 6 juin à partir de 18h à la Maison pour  tous de Joué-les-Tours et le lendemain,
 le 7 juin devant le tribunal d'instance de  Tours avant la tenue de l'audience prévue à 10h15.  


MORATOIRE SUR LES EXPULSIONS, C'EST MAINTENANT !

Le 23 mai dernier, le comité de soutien aux résidents du Centre d'accueil des
demandeurs d'asile (CADA) de Joué-les-Tours a appris que quatre familles
actuellement hébergées par cette structure doivent comparaître devant le Tribunal
d'instance de Tours le 7 juin dans le cadre d'une procédure judiciaire dite de « référé-
expulsion ». Pourtant, le statut juridique de ces quatre familles n'est pas encore clarifié
puisqu'elles sont suivies par un avocat pour des réexamens des demandes d'asile ou des
recours contre des obligations de quitter le territoire français (OQTF).
Si le juge du tribunal d'instance estime fondée cette requête initiée par ADOMA (ex-
SONACOTRA), l'entreprise qui gère le CADA, ces quatre familles iront rejoindre la
quinzaine de personnes (parmi lesquelles des enfants en bas-âge) qui dorment
quotidiennement dans la rue aujourd'hui dans l'agglomération tourangelle en
raison de la saturation du 115, le service censé orienter les personnes à la rue vers
les structures « adéquates » d'hébergement d'urgence, qui comptent nombre d'hôtels
insalubres dans lesquels chaque nuitée est payée au prix fort - alors qu'un relogement
durable dans des appartements gérés par Tours Habitat serait beaucoup moins
dispendieux. Dans le secteur associatif, des procédures similaires visent actuellement
des familles hébergées au Centre d'Accueil, de Santé et d'Orientation pour l'Urgence
Sociale (CASOUS) de l'Entr'aide ouvrière.

Depuis l'automne dernier, la préfecture d'Indre-et-Loire s'est lancée dans une politique
de harcèlement vis à vis des étrangers qui a pris deux formes :

− les interpellations : depuis novembre 2011, toutes les arrestations de migrant-e-
s effectuées par les forces de police dans l'agglomération se sont soldées par des
échecs, le juge des libertés et de la détention estimant, pour chaque cas, que les
transferts dans les Centres de rétention administratifs (CRA) étaient illégaux ;

− la pression sur les structures d'accueil par le biais d'un chantage au
renouvellement des subventions : en menaçant de priver les acteurs sociaux
de moyens financiers durables, l'Etat et les collectivités territoriales organisent
de fait un véritable « dés-accueil » des personnes les plus fragilisées sur notre
territoire. C'est ce que dénonçait déjà la CIMADE début 2012 en soulignant que
le manque de places en CADA - 30.000 personnes étaient en liste d'attente début
2011- et le démantèlement des plateformes d'accueil a entraîné une explosion
du coût du traitement de l'asile en France, qui a plus que doublé en cinq
ans en raison du recours massif aux dispositifs d'hébergement d'urgence (57 M€
dépensés en 2007 contre 135 en 2011, soit 25 000 personnes). L'absurdité des
choix politiques qui prétendent faire de la réduction des coûts une loi d'airain a
d'autre part des conséquences humaines très graves puisqu'ils génèrent aussi de la
violence institutionnelle en rendant la mission d'accompagnement des différents
intervenants sociaux presque impossible.

Si aucune nouvelle arrestation n'est à déplorer à ce jour, il semble que ce soit

précisément ce deuxième « pilier » de la gestion des migrants en Indre-et-Loire qui
est désormais l'arme privilégiée par la préfecture pour vider le territoire de ce qu'elle
considère comme des « indésirables ».

Certains acteurs engagés dans le soutien aux sans-papiers, dont le RESF, ont pourtant
lancé un appel public à un « moratoire sur les expulsions », appel relayé par des
sénateurs du Groupe communiste citoyen et républicain, au lendemain de la défaite
de Nicolas Sarkozy (qui en dix ans, de l'Intérieur à l'Elysée, a emprisonné en centre de
rétention plus d'un million d'hommes, de femmes et d'enfants étrangers sans papiers
et en a expulsé de deux à trois cent mille). Alors qu'il n'était encore que candidat, son
successeur, François Hollande, a affirmé vouloir mener « une autre politique migratoire
fondée sur des règles transparentes, stables et justes (...) et conduite dans le respect de
la dignité de tous les êtres humains qui sont sur notre territoire » (courrier adressé au
RESF et à l'Observatoire de l'enfermement des étrangers, le 20 février 2012). Cette
nouvelle politique devrait notamment se traduire par un profond réexamen par le futur
Parlement du code de séjour des étrangers et des demandeurs d'asile (CESEDA), dont
dépendent indirectement les conditions matérielles d'accueil et d'accompagnement
des étrangers, y compris en situation irrégulière. En Indre-et-Loire, cet accueil est
actuellement organisé dans des conditions plus que dégradantes, auxquelles il convient
de remédier très rapidement.

Nous appelons à un rassemblement le 6 juin à partir de 18h à la Maison pour
tous de Joué-les-Tours et le lendemain, 7 juin devant le tribunal d'instance de
Tours avant la tenue de l'audience prévue à 10h15.

Si l'avocat des familles concernées n'arrive pas à obtenir un report d'audience,
nous appelons également à la création d'un Comité de vigilance qui
empêcherait au CADA l'expulsion par les forces de police des familles. Vous
pouvez vous inscrire dans ce comité en remplissant le coupon ci-dessous et
l'amener avec vous le 6 juin ou l'adresser à RESF – Joué-les-Tours, Maison pour
tous / Place des droits de l'homme, 37300 Joué-les-Tours

Contacts : Josée Benoit : 02 47 61 51 08 – Emmanuel Chicon : 06 81 90 11 06

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 13:17

Communiqué

 

La semaine dernière le vendredi 25 Mai , lors de la réunion publique à Chambray les Tours. Nous interrogions
Marisol Touraine député socialiste et ministre de la santé et des affaires familiales sur la situation accablante de Tours ( mais aussi ailleurs),
face à la précarisation de nombreuses familles laissées dans la rue sans aucunes assistances.
A cela Mme Touraine répondait que le gouvernement fraîchement élu ne pouvait pas changer en 3 jours et s' appuyait sur sa grande collaboratrice
Cecile Duflot ministre vert du logement qui annonçait le rallongement de la trêve hivernal au 31 Mai et promettait qu'il n'y aurait aucunes familles à la rue.

Malheureusement la réalité est tout autre puisque que nous savions déjà que même en pays de Socialie rien ne changerai.
Mardi 29 un appel était lancé pour soutenir les femmes du foyer Dolbo et de la Nuitée qui refusaient de sortir et de retourner dans la rue.
Menacées et intimidées par les employés du foyer elles sont sorties et on rejoints d'autres familles expulsées des hôtels.

C'est pourquoi un campement s'organise avec les familles et les gens venus les souvenirs: au Sanitas derrière le local de Chrétiens Migrants.
La solidarité dans le quartier permet aussi de répondre à des problèmes de ravitaillement mais surtout un soutien moral et par leur présence.

Hier soir le campement comptait 27 personnes sans logements, les pompiers sont même arrivés dans la nuit accompagnaient d'une autre famille qui les avait appelé en détresse. Les pompier avaient alors étaient orientés par la croix rouge pour aller sur le camps.

Mais ce matin malgré un rallongement de la trêve hivernal, un huissier est passé pour constater l'occupation et lancer un référé d'expulsion. Une procédure judiciaire extrêmement rapide ( moins de 48 heures avant d'expulser) puisque que depuis plusieurs années que des réquisitions de logement vides ou des occupation en pleine air prennent vie, la Mairie de Tours et le Préfeture s'évertue à contrer toutes formes d'organisations collectives face à la précarité.
C'est donc une fois de plus l'OPPAC de Tours présidé par Jean Germain et Arlette Bosch qui expulsent.

Un appel est donc lancé à tout ceux et celles qui voudraient s'organiser à venir au campement.
Ainsi qu'aux autorités responsable de cette situation.

Non aux expulsions
Liberté de vie et d'installation

contact 0631561756

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 14:14

Le samedi 26 mai 2012 se tient à Tours la 7ème édition de la Lesbian & Gay Pride Tours - région Centre organisée par la LGP région Centreavec la désormais traditionnelle Marche des fiertés lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT), son Village, la Soirée officielle et celles de nos partenaires. Plus de 2000 participant-e-s sont attendus au pied du Château de Tours.

Retrouvez toutes les revendications sur la plateforme commune Fédération LGBT, Inter-LGBT et Coordination Interpride France sur www.egalitelgbt2012.fr .

Site de la LGbT région centre: www.lgpregioncentre.org/

 

 

Programme :
http://www.lgpregioncentre.org/IMG/pdf/pride2012_programme.pdf

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:40

"Sacco et Vanzetti"  à Chissay-en-Touraine (41) et Montlouis-sur-Loire (37)

 

 

 

Texte et mise en scène Loïc Joyez
. avec Cyrille Andrieu-Lacu, René Carton, Anne-Laure Connesson, Thibaut Landier, Martin Verschaeve
. production Cie Ôhasard - création théâtre Déjazet - Paris mai 2008 en partenariat avec la Ligue des Droits de l’Homme, la New-York University et le Centre Culturel Italien
         
Présentation faite par le centre culturel Athéna d'Auray :
"C’est avec brio que les deux talentueux comédiens nous interprètent une sombre scène.
Elle nous présente une lutte de la fraternité, le courage et l’idéalisme contre l’injustice, l’intolérance et la discrimination.
Les Etats-Unis, Août 1927, en pleine crise du capitalisme, voilà deux êtres face à leur destin. L’un solide et militant, l’autre fragile et terrorisé. Semblant si différents, c’est le triste sort qui les réunit. Sacco et Vanzetti sont tous deux en attente de la sentence finale qui tiendra lieu au bout du couloir : la chaise électrique. Ils sont cependant victimes de la manipulation judiciaire, des jeux de pouvoir malsains, des faux témoignages qui les matraquent. La sentence est irrévocable. Arriveront-ils à mourir en hommes libres ?
Interprétée par Dau et Catella, humoristes bien connus notamment des auditeurs de l’émission de Stéphane Bern, Le Fou du Roi, sur France Inter, Sacco & Vanzetti, pièce en cinq actes d’Alain Guyard, revient sur un scandale politique qui a secoué le monde ouvrier dans les années 1920. « Magnifiée dans une chanson de Joan Baez, le calvaire de Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti est ignoré de nos manuels d’histoire. Pourtant en Europe des foules considérables se mobilisèrent, en 1927, pour tenter d’arracher à la chaise électrique de la «libre Amérique» les deux prolétaires, immigrés italiens, de surcroît militants anarchistes, injustement accusés de meurtre »."
 
 
. Jeudi 17 mai à 20h30 à Chissay-en-Touraine (41), salle Kléberte-Agosselini.
. Vendredi 18 mai à Montlouis-sur-Loire (37), à 20h30, à l'Espace Ligéria, 9, rue Croix Blanche

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 23:17
   Déclaration du Collectif 37 des Travailleurs Sans Papiers lue lors de leur rassemblement du 9 mai 1012 Place de la Préfecture, à l’issue duquel les 2020 signatures à la pétition demandant leur régularisation a été remise à M. le Chef de Cabinet-Adjoint du Préfet d’Indre-et-Loire.
 
Contact : Helder GARCIA, 06 49 18 94 35.
  
  

DECLARATION DU COLLECTIF 37

 DES TRAVAILLEURS SANS PAPIERS

Rassemblement du 9 mai 2012 Place de la Préfecture

 

Nous, Collectif 37 des Travailleurs Sans Papiers, et notre Comité de soutien, avons appelé à ce rassemblement afin de remettre au Préfet les 2020 signatures recueillies à la pétition demandant que nous soient délivrés à nouveau des titres de séjour qui nous permettent de travailler, et de participer ainsi pleinement à la prospérité du pays dans lequel nous vivons, par notre travail, nos cotisations sociales et nos contributions fiscales – comme c’était le cas jusqu’à ce que nos permis de séjour nous soient injustement retirés.

 

Ces nombreuses signatures témoignent de l’existence d’un courant d’opinion qui, loin des idées fausses répandues ici ou là contre la présence d’étrangers en France, partage le sentiment d’injustice à l’égard de la politique migratoire poursuivie depuis des années, et qui a transformé arbitrairement des étrangers vivant régulièrement en France  en «clandestins» - pour faire de nous les boucs émissaires de toutes les difficultés. Pour donner un  exemple de ces idées fausses, et contrairement à la déclaration du Secrétaire général de la Préfecture, affirmant que nous redonner des titres de séjour ne ferait qu’augmenter le chômage, ceux d’entre nous (ils sont 3) qui ont de nouveau un permis de séjour ont immédiatement retrouvé du travail !

 

Après la défaite électorale de Nicolas Sarkozy, qui a incarné avec une particulière dureté le rejet de l’étranger, nous entendons faire valoir nos revendications. Encouragés par tous ces citoyens qui partagent nos objectifs, nous voulons :

 

- que cessent la chasse aveugle aux migrants, les mises en rétention, les expulsions du territoire français ;

- que cesse l’arbitraire dans l’attribution des titres de séjour ;

- que nous soit restitué notre droit au séjour et au travail ;

- que soient reconnus de façon pleine et entière nos droits sociaux, comme à tous les travailleurs de ce pays.

 

ON VIT ICI ! ON BOSSE ICI ! ON RESTE ICI !

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 14:49

Appel à rassemblement de soutien ce mercredi 9 mai, à 18h, devant la préfecture.  

  

DECLARATION DU COLLECTIF 37

DES TRAVAILLEURS SANS PAPIERS

Rassemblement du 9 mai 2012 Place de la Préfecture  

 

Nous, Collectif 37 des Travailleurs Sans Papiers, et notre Comité de soutien, avons appelé à ce rassemblement afin de remettre au Préfet les 2020 signatures recueillies à la pétition demandant que nous soient délivrés à nouveau des titres de séjour qui nous permettent de travailler, et de participer ainsi pleinement à la prospérité du pays dans lequel nous vivons, par notre travail, nos cotisations sociales et nos contributions fiscales – comme c’était le cas jusqu’à ce que nos permis de séjour nous soient injustement retirés.

 

Ces nombreuses signatures témoignent de l’existence d’un courant d’opinion qui, loin des idées fausses répandues ici ou là contre la présence d’étrangers en France, partage le sentiment d’injustice à l’égard de la politique migratoire poursuivie depuis des années, et qui a transformé arbitrairement des étrangers vivant régulièrement en France en «clandestins» - pour faire de nous les boucs émissaires de toutes les difficultés. Pour donner un exemple de ces idées fausses, et contrairement à la déclaration du Secrétaire général de la Préfecture, affirmant que nous redonner des titres de séjour ne ferait qu’augmenter le chômage, ceux d’entre nous (ils sont 3) qui ont de nouveau un permis de séjour ont immédiatement retrouvé du travail !

 

Après la défaite électorale de Nicolas Sarkozy, qui a incarné avec une particulière dureté le rejet de l’étranger, nous entendons faire valoir nos revendications. Encouragés par tous ces citoyens qui partagent nos objectifs, nous voulons :

 

- que cessent la chasse aveugle aux migrants, les mises en rétention, les expulsions du territoire français ;

- que cesse l’arbitraire dans l’attribution des titres de séjour ;

- que nous soit restitué notre droit au séjour et au travail ;

- que soient reconnus de façon pleine et entière nos droits sociaux, comme à tous les travailleurs de ce pays.

 

ON VIT ICI ! ON BOSSE ICI ! ON RESTE ICI !

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article