Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 11:34

Dans le cadre intersyndical européen d'appel à mobilisation, ce 29 février, manifestation à 10h, place Anatole France, Tours (voir plus bas l'appel intersyndical local).  

Tract d'Alternative Libertaire :

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 13:14

Le 28 Février 2012, plus de 100 millions d'Indiens seront en grève. Des travailleurs en provenance de nombreux syndicats et de secteurs professionnels cherchent à obtenir des améliorations dans des domaines tels que la rémunération, les retraites et les droits sociaux.

Après deux ans d'un gouvernement refusant de négocier avec les syndicats sur toute question sociale, les travailleurs disent "assez" d'où l'appel à la grève. Les Indiens en ont marre de voir les riches s'enrichir dans une croissance économique record alors que 400 millions de citoyens n'ont même pas un pot de chambre en guise de toilettes.

Le 28 Février 2012, une centaine de millions de travailleurs indiens s'abstiendront de se rendre au travail pendant vingt-quatre heures dans ce qui est susceptible d'être la plus grande grève de l'histoire du monde.

Plus d'une douzaine des plus importants syndicats de l'Inde ont appelé à la grève et participé à son organisation. La grève aura une participation majeure dans de nombreux secteurs, dont les banques du secteur public, les ports et les docks, les chemins de fer, les assurances, les transports routiers, l'énergie, les mines et l'aviation.

"Les derniers mois ont vu une augmentation significative des luttes ouvrières en Inde telles que des grèves pour la reconnaissance d'un syndicat dans le secteur automaobile en pleine expansion en Inde, dont une occupation de deux jours d'une usine de Hyundai ; une grève sauvage par le personnel d'Air India, et des débrayages des travailleurs des télécommunications et des mineurs de charbon contestant des plans de privatisation élaborés par le gouvernement central ".

Les différents syndicats ont différentes demandes, comme acquérir les mêmes droits et protections pour les travailleurs temporaires et contractuels que les travailleurs permanents, l'augmentation et l'extension du salaire minimum, la résistance aux atteintes aux droits syndicaux, la modération des hausses de prix, la création d'une sécurité sociale nationale, l'augmentation des pensions de retraite, et la lutte contre la corruption.

Malgré un taux de croissance d'environ 9% chaque année, plus de quatre cents millions d'Indiens vivent dans la pauvreté absolue. Seule une poignée de pays jouissent d'une croissance similaire, mais les travailleurs indiens n'ont même pas attrapé une miette tombant de la table du patronat. Les conditions de travail et de vie sont égales, voire pire que certains pays africains qui ne connaissent aucune croissance économique.

Les travailleurs indiens commencent à comprendre que le " système " ne sert que les riches et les directeurs exécutifs d'entreprises.

Ces dernères années ont vu une hausse spectaculaire du nombre de millionnaires et de milliardaires, mais des emplois sont perdus, les salaires rabaissés et les droits sociaux remis à zéro.

1/6ème de toute la richesse de l'Inde est détenu par 55 personnes !

Solidarité avec les travailleurs indiens, le 28 février.

Source

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 13:10

Grève et manif unitaire le 29 février 2012, à Tours !

 

Déclaration des organisations CFDT, CFTC, CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNSA et UNEF d’Indre & Loire

En Europe, le chômage frappe un grand nombre de salariés, particulièrement les jeunes et les femmes. De très nombreux salariés voient leur pouvoir d’achat fortement amputé. Les inégalités se creusent.

En France, la situation de l’emploi continue de se dégrader, l’augmentation de la TVA ne fera qu’aggraver les inégalités. Face à ces situations économiques et sociales qui se dégradent et avec le durcissement de l’austé-rité comme seule réponse de la part des dirigeants européens, la Confédération européenne des syndicats (CES) appelle à une journée d’action européenne le 29 février, à la veille du Conseil européen. Dans ce cadre, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA se mobiliseront partout en France pour que le travail et la justice sociale soient au centre des prio-rités politiques.

Les mesures d’austérité ne sont pas la réponse à la crise, au contraire, elles produisent d’énormes dégâts sociaux. On ne peut pas continuer à imposer des mesures qui ne marchent pas, qui enfoncent les pays dans la crise et appauvrissent de plus en plus de salariés, chômeurs et retraités.

Le projet de traité, élaboré sans véritable débat démocratique, qui sera à l’ordre du jour du Sommet européen de mars 2012 renforcerait l’austérité. Son principal objectif est de réduire au maximum les déficits publics quels qu’en soient les impacts sociaux. Il ne relancerait pas la crois-sance et ne résoudrait pas la crise de la dette souveraine. Le besoin de gouvernance économique est utilisé dans beaucoup de pays pour justifier la mise en cause des systèmes de relations sociales et de négociations collectives, pour imposer une pression à la baisse sur les salaires, pour affaiblir la protection sociale, le droit de grève et privatiser les services publics.

Parce qu’il est contraire à l’Europe sociale que nous voulons, avec la CES, nous nous opposons à ce projet de traité. Nous avons besoin d’une nouvelle politique monétaire économique et sociale dans le cadre d’une gouvernance économique forte de la zone euro qui donne priorité aux poli-tiques en faveur de la création d’emplois de qualité. Pour une Europe sociale fondée sur la solidarité, la justice et la cohésion sociale, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA, UNEF d’Indre & Loire s’engagent dans cette mobilisation en y impliquant lar-gement tous les salariés, partout dans les entreprises et les administrations. Elles appellent à participer massivement à la manifestation qui aura lieu à TOURS, le 29 Février à 10h00, place Anatole France.

Saint Avertin, le 13 Février 2012.

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 18:28

Entre le FN et l’UMP, la surenchère raciste continue !  

La nouvelle sortie de Marine Le Pen sur la viande halal, destinée à masquer par la provocation la valse des propositions contradictoires de la candidate, vient confirmer que cette campagne électorale sera marquée par le racisme le plus grossier. Ainsi, tandis que le FN attirait les caméras sur lui en lançant une nouvelle pique médiatique, son exercice favori, la déclaration du ministre de l’Intérieur Claude Guéant sur les « civilisations qui ne se valent pas » devant des étudiants du syndicat de droite extrême UNI se rajoutait à la longue liste de « dérapages » verbaux prononcés par des membres du gouvernement ou de l’UMP.

Ceux-là n’en sont pas à leur coup d’essai en matière de surenchère raciste et on peut ainsi citer la condamnation de l’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux ou encore la « proposition » de la députée UMP Chantal Brunel de remettre les immigrés dans des bateaux pour les renvoyer dans leurs pays d’origine. Face à cette poussée xénophobe qui dépasse largement le cadre de l’extrême droite il est nécessaire de rappeler que les politiques et théories racistes sont un moyen de diviser les classes populaires et d’éviter que la colère ne se dirige vers les vrais responsables de la crise économique et sociale que nous subissons toutes et tous : les patrons qui maintiennent les bas salaires et licencient, les banquiers qui spéculent, les actionnaires qui délocalisent, les gouvernants qui cassent nos droits sociaux et nous imposent l’austérité.

Il est facile d’accuser les étrangers quand on a été durant des dizaines d’années le fervent promoteur des politiques qui nous ont menés à la crise. Et cela vaut pour l’UMP comme pour le FN qui se dit « anti-système » mais à toujours soutenu le capitalisme et s’est toujours placés du côté du patronat.

Que dire d’une civilisation supposée supérieure qui enferme les migrant-e-s venu-e-s chercher en France des conditions de vie plus favorables dans des camps de rétentions, qui en expulse d’autres, parfois dans des pays en guerre, qui les contraint à ne pas pouvoir se soigner dignement par la réduction de l’accès à l’Aide médicale d’Etat ou aux centres de sécurité sociale.

Quand on connaît les dégâts causés et les atrocités commises par le colonialisme français les propos de Claude Guéant apparaissent dans la droite ligne de cette oeuvre « civilisatrice ». Lors de son désormais fameux discours de Dakar sur « l’homme africain » qui ne serait pas « assez entré dans l’histoire » Nicolas Sarkozy et son gouvernement avait déjà établi une hiérarchie entre les « civilisations ».

Alors que tout les gouvernements européens répondent à la crise économique en imposant des mesures d’austérité à l’ensemble de la population, Sarkozy et l’UMP vont profiter de l’élection présidentielle pour orchestrer une campagne contre les immigrés en écho à celle du Front national, afin de diviser et d’assurer sa réélection. Face à la xénophobie et au racisme de l’extrême droite comme des partis institutionnels nous opposons la solidarité de toutes et tous.

Alternative libertaire

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:04

bulletin du secteur jeunesse d'Alternative Libertaire, Février 2012 :

Le capitalisme est en crise...Aidons le à s’écrouler !

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 03:09

Tract intersyndical européeen :

 

 

 

Ne payons pas leur crise ! Luttons !

Dans tous les pays, gouvernement et patronat mettent en oeuvre une succession de plans d’austérité qui répondent aux exigences des institutions capitalistes mondiales : Fonds Monétaire International, Banque Mondiale, Banque Centrale Européenne, etc. Leur recette est simple : faire payer les peuples, exploiter toujours plus les travailleuses et les travailleurs, pour accroître le pouvoir et les profits d’une petite minorité (capitalistes, banquiers, industriels, …)

Détruire les services publics et la protection sociale, bloquer les salaires et les pensions, augmenter la productivité des salariés, taxer la population laborieuse, installer la précarité dans tous les secteurs, attaquer les qualifications et les savoirs des travailleurseuses… c’est une guerre sociale qui est menée contre les salarié-e-s, les chômeurs/ses, les retraité-e-s. Pour arriver à leurs fins, patronat et gouvernements s’attaquent à toutes les conquêtes démocratiques, aux libertés et droits syndicaux, conquis par les précédentes générations, anéantissent les législations sociales dans chaque pays, répriment celles et ceux qui résistent, stigmatisent les populations pauvres et immigrées. Dans une telle situation, il faut jeter toutes nos forces dans la lutte !

La dette contractée par nos gouvernements successifs et l’endettement privé ont servi à faire tourner le système, à dissimuler un partage de plus en plus inégalitaire des richesses au profit des capitalistes, banquiers ou industriels, à accroître les bénéfices des actionnaires. Il faut annuler les dettes publiques dont nous ne sommes pas responsables. La crise marque l’échec des politiques qui visent à confier au marché le sort de l’humanité. C’est le système lui-même qui est en crise, qu’il faut mettre en cause, auquel il faut opposer une alternative.

Il faut répartir autrement les richesses que nous produisons ; des mesures immédiates peuvent être prises ; nos mobilisations peuvent les imposer : modifier totalement les systèmes fiscaux, augmenter les salaires, pensions et indemnités, créer des emplois socialement utiles et stables, etc. Mais cela doit s’appuyer de mesures structurelles fortes : développer des services publics pour tous les secteurs qui sont un bien commun utile à la société, assurer la protection sociale de tous, promouvoir la formation et la culture, rendre effective l’égalité entre hommes et femmes, etc.

Le système capitaliste connaît une crise structurelle, profonde. Une partie du mouvement syndical a accepté l’essentiel de son fonctionnement et de ses objectifs. Ce syndicalisme-là est devenu un rouage du système. Au contraire, beaucoup de collectifs syndicaux poursuivent l’action émancipatrice du syndicalisme : défendre les intérêts immédiats des travailleurs et des travailleuses, et construire une société qui ne repose plus sur la domination et l’exploitation de la majorité de la population. Ce syndicalisme, le nôtre, est internationaliste.

La crise fait monter la xénophobie, le racisme. Nous combattons ces deux fléaux par la construction de la solidarité internationale des travailleurs/ses !

Le mouvement syndical doit agir à travers les frontières pour imposer un autre système que celui qui exploite les travailleurs/ses, pille les ressources naturelles et les pays pauvres, organise la faim, la misère et la précarité, attaque partout les libertés démocratiques et les droits fondamentaux … Nous construisons un réseau syndical alternatif en Europe, ouvert à toutes les forces qui veulent lutter contre le capitalisme et le libéralisme, pour les intérêts et les aspirations des salariés-es, pour l’émancipation de toutes et tous, pour le bien commun, pour la transformation de la société.

C’est à eux de payer leur crise.
A nous de leur imposer par la lutte nos exigences sociales.



Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 10:55

Appel et tract unitaire à manifester le samedi 18 février à 15h place Anatole France, Tours :

 

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 21:20

 

Communiqué d'Alternative Libertaire

 

Solidarité avec le peuple syrien contre les crimes de la dictature

Après plus de 6000 mort-e-s, les Syrien-ne-s attendent toujours que le concert des nations leur chante autre chose que la triste litanie des meurtres, viols, et tortures que leur quotidien leur inflige. Aujourd’hui comme hier, la dictature syrienne de Bachar El Assad ne connaît que l’arme de la répression pour sauvegarder son pouvoir. Devant la ténacité des insurgé-e-s, le tyran n’hésite pas à se livrer à de véritables massacres.

Ces crimes bénéficient de l’indifférence ou du soutien des grandes puissances : les gouvernements européens s’indignent vertueusement depuis un an, les États-Unis menacent des pires représailles, pour la forme, pendant que les dirigeants russes et chinois soutiennent indéfectiblement la dictature syrienne et les exactions qu’elle commet. Ainsi, mardi la Russie de Poutine opposait son veto à toute condamnation de la dictature syrienne par l’ONU, et le lendemain elle envoyait même un médiateur serrer les mains sanglantes du tyran ! Pour négocier la paix ? Ou pour négocier les achats d’armes au sinistre Bachar El Assad, dont la Russie est le premier fournisseur ? Jeudi, ces mêmes chars et artillerie de campagne, intensifient encore plus leur pilonnage d’Homs, faisant 24 mort-e-s supplémentaires.

Il s’agit bien d’un « permis de tuer » fourni en bonne et due forme par l’ONU et la Ligue arabe.

Le peuple syrien n’a rien à attendre des grandes puissances, et une intervention militaire, hypothétique dans l’état actuel des choses, serait de toutes façons pire que le mal, s’abattant, comme toujours, sur le peuple plutôt que sur les tyrans. Pour vaincre la dictature, le peuple syrien ne peut compter que sur lui-même et sur la solidarité des peuples.

Malgré les milliers de tué-e-s, coupé du monde, sans accès à l’internet, désinformé, surveillé, vexé, fouillé, emprisonné et torturé, le peuple syrien s’entête et persiste, chaque vendredi, à braver le sanguinaire El Assad. Il veut, et nous voulons avec lui, la chute du tyran. Il veut transformer son hiver en printemps de révolution. Il veut, et nous voulons avec lui, une révolution populaire en Syrie, que les puissances étrangères et les clans syriens ne pourront lui confisquer !

Solidarité avec le peuple syrien jusqu’à la chute de la dictature !

Alternative libertaire, le 11 février 2012

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 12:46

un arrêt du Conseil d’État rendu ce 10 février reconnaît que le droit à l’hébergement d’urgence est une liberté fondamentale.

Communiqué du DAL et éléments à faire valoir dans les luttes qui se multiplient depuis quelques temps un peu partout autour de ces questions :

Un arrêt historique :
Le Conseil d’État reconnaît que le droit à l’hébergement d’urgence est une liberté fondamentale

Par un arrêt historique rendu aujourd’hui, suite à une requête du DAL et communiqué en début d’après midi, le Conseil d’État a reconnu :
“ qu’il appartient aux autorités de l’État de mettre en œuvre le droit à l’hébergement d’urgence reconnu par la loi à toute personne sans abri qui se trouve en situation de détresse médicale, psychique et sociale; qu’une carence caractérisée dans l’accomplissement de cette tâche, peut, contrairement à ce qu’a estimé le juge de référé de première instance, faire apparaître pour l’application de l’article L 521-2 du code de la justice administrative, une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale lorsqu’elle entraine des conséquences graves pour la personne intéressée”.

Cette décision permet à toute personne sans abri, quelque soit sa situation administrative, qui a saisi en vain le dispositif de veille social (115 ...) , de saisir le tribunal administratif en “référé liberté”, et d’obtenir une décision portant injonction à l’État de l’héberger.

Cette décision est historique car elle ouvre enfin un recours effectif pour faire respecter les droits de tous les sans abris. En effet, si la loi était appliquée et respectée, il n’y aurait plus de sans abri dans notre pays.
Cet Arrêt impose à l’État de mettre en œuvre tout les moyens nécessaires à leur accueil, et par ce fait, au maintien jusqu’à leur relogement.

L’importance du nombre sans abri, de personnes logées dans des conditions de grande précarité, et de logements vacants justifie d’appliquer également la loi de réquisition, en attendant de réaliser massivement des logements sociaux, et de faire baisser le prix des logements et des loyers.

DAL demande au Gouvernement de tirer immédiatement les conséquence de cette décision, ordonne aux Préfets de mobiliser et si nécessaire réquisitionner tout les locaux et logements permettant la mise en œuvre des droits des sans abri, l’accueil toute personne sans logis, et de ne plus en remettre un seul dans la rue contre sa volonté, et de suspendre les expulsions.



La décision disponible sur: http://www.droitaulogement.org/

Sur Paris le DAL appelle à un rassemblement le 15 février pour l’application de la loi, à partir de 14h, Métro Rue du Bac (proximité de Matignon).

éléments, extraits textes de loi :

Textes de loi - extraits :

Accueil inconditionnel des sans abri :

Article L345-2-2 (code de l’action sociale)
« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence.
Cet hébergement d'urgence doit lui permettre, dans des conditions d'accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l'hygiène, …»

Article L345-2-3 : « Toute personne accueillie dans une structure d'hébergement d'urgence doit pouvoir y bénéficier d'un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu'elle le souhaite, jusqu'à ce qu'une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d'hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation. »


Loi DALO :

Article L300-1 et suites (code de la construction) :« Le droit à un logement décent et indépendant, … est garanti par l'Etat à toute personne qui, résidant sur le territoire français de façon régulière et dans des conditions de permanence définies par décret en Conseil d'Etat, n'est pas en mesure d'y accéder par ses propres moyens ou de s'y maintenir. »


Loi de réquisition des logements vacants :

Article L641-1 (code de la construction) : « Sur proposition du service municipal du logement et après avis du maire, le représentant de l'Etat dans le département peut procéder, par voie de réquisition, pour une durée maximum d'un an renouvelable, à la prise de possession partielle ou totale des locaux à usage d'habitation vacants, inoccupés ou insuffisamment occupés, en vue de les attribuer aux personnes mentionnées à l'article L. 641-2. »

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 15:28

Au sujet de l'extrème droite et de nos identitaires locaux, tract collectif

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Anti-fascisme
commenter cet article