Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:15

Mardi 5 avril
Quartier du Sanitas - 9h / 11h au marché, rencontre des habitants autour du bus
- 11h / 12h au Centre social Sam’Ira, rencontre avec les acteurs sociaux du quartier
Quartier de La Rabière
- 14h / 17h au Centre social et dans la cité, rencontre avec les habitants et les acteurs sociaux du quartier
Centre social Sam’Ira du Sanitas (2 place du Gl De Gaulle) Entrée libre - 18h30 / 19h Film « Vivre sans toit » - 19h / 19h30 Table ronde : M CANY (directeur de l’Institut des Travailleurs Sociaux de Tours), Me RAIMBAULT (avocat du DAL), M VANIER (OPAC), Mme LISON-CROZE (Ligue des Droits de l’Homme) - 19h30 / 20h30 Débat sur le thème « Le logement pour lutter contre l’exclusion : lois et prise en compte sociale », animé par M DURIEUX membre du DAL-Tours.
- Suite du procès des « 4 prévenus de Tours », intervention de Muriel ELKOLLI

Mercredi 6 avril
Place Jean Jaurès
- 10h / 12h Au bus, stand d’information et sensibilisation aux questions du logement - 14h Départ de la manifestation dans le centre-ville
Centre de Vie du Sanitas (en face le Centre municipal des Sports)
Entrée 3 € ; Restauration possible sur place - 19h / 22h30 CONCERT FESTIF MILITANT, avec Lilroy – Gratitude Rock – Artistes de MKL Prod (Adiss, Daddy dom, Sanitas crew, Kmlon, Rad Kom) – A l’Uni-son
Présentation vidéo du DAL / Intervention de Jean-Baptiste EYRAUD (porte parole national du DAL) / le DAL à Tours

Jeudi 7 avril
Place Jean Jaurès
- 12h Conférence de presse : bilan de la caravane et de l’implication des différents acteurs du logement dans la ville et le département - 12h30 Verre de l’amitié avec tous les bénévoles et les partenaires

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 00:01

5 avril, Tribunal correctionnel de Tours

 

UN PROCES PEUT EN CACHER UN AUTRE

  

  Le 5 avril 2011, à 9 h 30, 4 militant-e-s tourangeaux solidaires des sans-papiers, Jean-Christophe Berrier et Muriel El Kolli, du collectif « Soif d'utopies », ainsi que Abd-El Kader Aït Mohamed et Chantal Beauchamp, du   Réseau Education Sans Frontières (RESF37) sont convoqués devant le Tribunal correctionnel  de Tours pour répondre, sur plainte de Brice Hortefeux ancien ministre de l'Intérieur, du délit de « diffamation publique contre une administration publique ».

         

C'est la 4ème fois depuis le 16 Septembre 2010 qu'ils devront comparaître pour la même affaire : Brice Hortefeux leur reproche un communiqué intitulé « Les Baleiniers » dans lequel ces deux organisations alertaient l'opinion sur leurs soupçons d'utilisation du fichier scolaire « Base-Elèves » pour repérer les personnes sans-papiers ayant des enfants scolarisés, les arrêter et les expulser. Ce communiqué comparait ces méthodes à celles employées pour attraper les baleines,  usant des baleineaux comme d'appâts. Cette pratique leur rappelait la chasse aux « indésirables » par le régime de Vichy.

 

Les 3 audiences précédentes, les 16 septembre 2010, le 3 décembre, et le 17 février février 2011 ont tourné court, comme si ce procès voulu par le pouvoir, le tribunal craignait d'avoir à l'assumer ! Sous couvert de poursuites en diffamation, on fait aux 4 de Tours un procès politique, un procès pour l'exemple, visant à faire entrave à la liberté d'expression lorsque celle-ci met en cause la politique et les pratiques actuelles de chasse aux étrangers. Il s'agit d'interdire aux militants de faire usage de références à notre histoire pour juger de cette politique. Il s'agit enfin de criminaliser toute forme de protestation et de solidarité.

 

REFUSONS que des militants soient en position d'accusés, REFUSONS de céder à la guerre d'usure des reports successifs,

SOYONS NOMBREUX lors de nos 2 prochaines actions :

 

Le samedi 2 avril Place Jean-Jaurès  à 14 h 30

Opération « Déboutons Hortefeux »

 

Le  mardi 5 avril à 9 h , rassemblement

 aux marches du Palais de Justice                 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Anti-répression
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 20:48

Bulletin trimestriel du Forum Anarchiste Révolutionnaire

( en format A1, zoomer pour lire )
.
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 12:29

Appel national pour une journée d'action le 2 avril :

Rassemblement à Tours, à 15h, place Jean Jaures.

 

Notre santé en danger
Usagers, professionnelles de la santé, élues, Il est temps de réagir ensemble !

La santé de chacune et chacun passe par un service public de santé et des soins de qualité et de proximité avec des personnels en nombre et formés. Arrêtons la casse de la santé !

Après des années d’une politique de réduction des moyens et de réformes successives, la mise en place par la loi Hôpital Patient Santé Territoire (loi BACHELOT) des Agences Régionales de Santé (ARS) accélère la privatisation de notre système de santé. Pour le service public cela se traduit par des fermetures de services, fusions d’hôpitaux et réductions de personnels... Cela aboutit à de véritables déserts médicaux, dans les secteurs urbains comme à la campagne. La permanence des soins est menacée. Pour les malades et leurs proches, les distances augmentent, avec tous les risques et les coûts supplémentaires que cela comporte.

Les directeurs des ARS, nommés par le gouvernement, sont des superpréfets sanitaires régionaux. Ils détiennent tous les pouvoirs pour organiser la santé dans son ensemble, en appliquant les directives gouvernementales. La représentation des usagere-s, des salarié-e-s, des personnels et des élu-e-s est réduite. Planifiant la désorganisation et la réduction des soins publics, les ARS favorisent le transfert vers le privé lucratif des soins les plus rentables pour le plus grand profit des groupes financiers de la santé et de leurs actionnaires.

Le nombre de centres de santé, de services de PMI diminue, la médecine scolaire est en voie de disparition, la médecine du travail risque d’être totalement sous le contrôle du patronat… Les maternités de proximité ferment les unes après les autres, et sont remplacées par des usines à bébés.

Pour l’IVG, les objectifs sont aussi de concentrer leur pratique dans quelques centres, et le développement abusif de l’IVG médicamenteuse.

La psychiatrie peu à peu privée de ses moyens de soin devient un instrument de contrôle social s’appuyant sur le tout sécuritaire. La sécurité sociale financée par les cotisations en fonction des revenus doit permettre à chacun de bénéficier des soins selon ses besoins : c’est un principe solidaire.

Arrêtons la casse de la Sécu !
De nombreuses mesures ont fait reculer ce principe solidaire : forfaits, franchises, dépassements d’honoraires, pénalités, déremboursements... Ce qui reste à la charge des foyers ne cesse d’augmenter.

Tout cela pousse vers l’assurance privée individuelle celles et ceux qui en ont encore les moyens et c’est par millions aujourd’hui que des gens diffèrent ou renoncent aux soins.

Le gouvernement veut privatiser la protection sociale en favorisant la création d’un marché pour les assurances privées. Chaque annonce d’exonération de cotisation pour une entreprise ou un emploi, met à mal le financement solidaire de la sécurité sociale.

Le projet sur la dépendance prévoit l’obligation de souscrire une assurance individuelle privée dès l’âge de cinquante ans ce qui remet en cause le principe fondamental de solidarité.

. POUR SAUVEGARDER ET PROMOUVOIR LA SANTÉ PUBLIQUE
. POUR LA SECURITE SOCIALE UNIVERSELLE ET SOLIDAIRE

JOURNÉE NATIONALE D’ACTION LE 2 AVRIL 2011 TOUS ENSEMBLE DANS TOUTES LES RÉGIONS ACCÈS AUX SOINS PARTOUT, POUR TOUTES ET TOUS : C’EST UN DROIT ! DÉFENDONS-LE !



AC-Action Consommation, ACT-UP, AIDES, AMUF-Association des Médecins Urgentistes de France, AMI-Association nationale de défense des Malades, Invalides et Handicapés, ANCIC-Association Nationale des Centres d’Interruption de grossesse et de Contraception, ANECR -Association Nationale des Élus Communistes et Républicains, ANESF-Association Nationale des Étudiants Sages Femmes, ANSFT-Association Nationale des Sages Femmes Territoriales, APF-Association des Paralysés de France, APPEL DES APPELS, ATTAC -Association pour la Taxation des Transactions Financières et pour l’Action Citoyenne, CADAC - Coordination des Associations pour le Droit à la Contraception et à l’Avortement, CASSF-Collectif des Associations et Syndicats de Sages Femmes, CIANE-Collectif Interassociatif autour de la NaissancE, CEI-Coordination des Élèves Infirmiers, CH-Collectif Hypertension, CFE-CGC Psychologues, CFTC-Confédération Française des Travailleurs Chrétiens Fédération Santé Sociaux, CGT-Confédération Générale du Travail (Comité Confédéral National), CGT-FNPSO Fédération Nationale des Personnels des Organismes Sociaux, CGT Fédération Santé Action Sociale, CNAFAL-Conseil National des Associations Familiales Laïques, CNCF-Collectif National Contre les Franchises, pour l’accès aux soins partout et pour tous et pour une sécurité sociale solidaire, CNDF-Comité National pour les Droits des Femmes, CNCDHMP-Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité, CNCDPSP-Convergence Nationale des Collectifs pour la Défense et la Promotion des Services Publics, CNSF-Conseil National des Sages Femmes, Collège des Sages Femmes, Collectif des Déchaînées, Collectif des 39 Contre la Nuit Sécuritaire, Collectif Justice pour Tous, Collectif pour un Vrai 5° Risque, Collectif Traitement et Recherche Thérapeutique 5 (TRT-5), EELV-Europe Écologie Les Verts, EGSP-États Généraux du Service Public, ESS-Ensemble pour une Santé Solidaire, FASE-Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique, FE-Femmes Égalité, Femmes Libres Radio Libertaire, FFPP-Fédération Française des Psychologues et de Psychologie, FOF-Fédération des Orthophonistes de France, FONDATION COPERNIC, FS-Femmes Solidaires, FSU-Fédération Syndicale Unitaire, GU-Gauche Unitaire, JRG-Jeunes Radicaux de Gauche, LA-Les Alternatifs, LDH-Ligue des Droits de l'Homme, LO-Lutte Ouvrière, LPF-Le Planning Familial, LMDE-La Mutuelle des Étudiants, LSPM-La Santé n’est pas une marchandise, MAIS C’EST UN HOMME, MFSO-Mutuelles de France, MIRFT-Mutuelle Inter Région des Fonctionnaires Territoriaux, MMS-Manifeste des Médecins Solidaires, M'PEP-Mouvement Politique d'Éducation Populaire, MRC-Mouvement Républicain et Citoyen, ODSE-Observatoire du Droit à la Santé des Étrangers, ONSSF-Organisation Nationale Syndicats Sages Femmes, NI PAUVRE NI SOUMIS, NPA-Nouveau Parti Anticapitaliste, PCF-Parti Communiste Français, PCOF-Parti Communiste des ouvriers de France, PG-Parti de Gauche, PO-Partit Occitan, PRG-Parti Radical de Gauche, PS-Parti Socialiste, RNP-Réseau National des Psychologues, RS-République et Socialisme, RESO-Résistance Sociale, SF Formation-Sages Femmes Formation, SMG-Syndicat de la Médecine Générale, SNASS-CGT (ARS - Cohésion Sociale), SNP-Syndicat National des Psychologues, SNPHAR-E-Syndicat National des Praticiens Anesthésistes-Réanimateurs Élargi, SNPST-Syndicat National des Professionnels de Santé au Travail, SUD Santé Sociaux, Sud Sages Femmes, SUD Union Fédérale Protection Sociale, UCMSF-Union Confédérale des Médecins Salariés de France, UDB-Union Démocratique Bretonne, UFAL-Union des Familles Laïques, UFMICT-CGT Union Fédérale des Ingénieurs Cadres et Techniciens-CGT, UNGMS-Union Nationale des Groupements Mutualistes Solidaires, UNSA-Santé Sociaux Psychologues, UNSSF-Union Nationale et Syndicale des Sages Femmes, UNRPA-Union Nationale des Retraités et Personnes Âgées, USP-Union Syndicale de la Psychiatrie, USS-Union Syndicale Solidaires,…

 

 

 

Tract d'Alternative Libertaire :  

2-avril.png

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 10:49

Réunion publique jeudi 31 mars à Tours, à 19h30 salle Sam'ira (sanitas).

 

31-mars.png

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 01:07

Tract d'Alternative Libertaire :

gaz-schiste-23-mars.png

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:22

Communiqué d'Alternative Libertaire :

Libye
Refusons l’hypocrisie de la guerre humanitaire !
L’intervention militaire en Libye qui vient d’être décidée par le conseil de sécurité de l’ONU a plusieurs objectifs mais sûrement pas celui de sauver sans arrière-pensée le peuple libyen de Kadhafi. Les dirigeants de la France, de l’Union européenne et des États-Unis ont beau jeu de traiter celui-ci de dictateur sanguinaire alors qu’ils ont eux-mêmes soutenu et soutiennent encore des dictatures et des tyrans partout dans le monde.

Les mêmes qui justifient les bombardements en Libye par des motifs humanitaires participent directement à la répression du mouvement démocratique au Bahreïn et au Yémen. Des troupes de l’Arabie Saoudite et des Émirats Arabes unis sont entrées dans le pays à la demande du monarque du Bahreïn et avec l’accord d’Obama pour réprimer un mouvement totalement pacifique et assassiner les leaders du mouvement. Dans la plus grande indifférence on s’achemine peut-être vers un bain de sang au Bahreïn.

Kadhafi lui-même était encore accueilli en grandes pompes par Sarkozy à Paris en 2007. Les élites politiques françaises, de l’UMP au PS, ont tous cumulé des séjours en Tunisie, invités par la dictature qu’ils ont condamnée soudainement il y a quelques semaines. En ce moment même, un mouvement social inédit a lieu au Burkina Faso contre la dictature françafricaine de Compaoré. Mais ça, on n’en entend pas parler dans les médias ou les discours du gouvernement.

L’humanitarisme des États occidentaux est à géométrie variable, et pour cause : ce n’est pas du tout ce qui motive l’intervention militaire en Libye. Depuis le début des insurrections en cours dans les pays du Maghreb et du Machrek, les puissances occidentales observent avec inquiétude les chutes successives de leurs meilleurs soutiens dans la région, ne pouvant qu’accompagner le mouvement et miser sur une transition libérale des pays concernés, tout en nous rabâchant le cliché du danger islamiste pour préparer les conditions d’une éventuelle intervention militaire. Mais le démarrage de grèves, comme en Tunisie et en Égypte, et la persistance des mouvements sociaux malgré les concessions accordées par les oligarchies locales font planer le risque pour les impérialismes occidentaux de voir les transitions démocratiques en cours déboucher sur des révolutions sociales.

C’est finalement le risque (bien réel) d’un massacre des insurgé-e-s libyen-ne-s retranchés à Benghazi qui a servi de prétexte pour justifier une intervention militaire. Oui, cette intervention a permis de stopper la contre-offensive kadhafiste. Mais il ne faut pas se leurrer sur le pourquoi de cet engagement militaire et sur ses suites.

Si le but premier des puissances occidentales avait été d’apporter une aide désintéressée au peuple libyen, il y aurait eu bien d’autres façons de le faire que de bombarder des villes. Elles auraient par exemple pu fournir des armes aux rebelles (qui affrontent en ce moment une armée kadhafiste largement équipée par les puissances occidentales). Elles pourraient aussi accueillir les réfugié-e-s plutôt que de renforcer les patrouilles aux frontières de l’Union européenne et de développer un discours démagogique de « dangers de vagues d’immigrations ».

Si aujourd’hui l’intervention continue, c’est que le but est avant tout pour les capitalistes de reprendre la main dans la région. D’où l’escalade de ces derniers jours. En une semaine, on est passé d’un discours sur la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne pour empêcher le massacre à Benghazi à des bombardements sur plusieurs villes libyennes. La résolution adoptée par l’ONU exclut une occupation mais laisse le champ libre à une intervention terrestre. On ne prend même plus la peine comme lors de l’invasion de l’Afghanistan en 2001 ou de l’Irak en 2003, de nous faire avaler le mensonge de la « guerre propre ».

Et tout cela est justifié en France dans les médias et par les politiciens (de l’UMP au Parti de Gauche) par des motivations humanitaires et républicaines. La position de l’extrême droite révèle un courant politique qui défend l’ordre économique établi, qui est hostile à toute révolution autre que nationaliste. Cette intervention arrive à point nommé pour redorer le blason de Sarkozy qui ose désormais se présenter comme le défenseur des opprimé-e-s. Comme si l’État français était légitime pour venir imposer aux populations en pleine révolution son système politique et économique. Comme si la démocratie pouvait s’imposer par la guerre. Les leçons de l’Afghanistan et de l’Irak n’ont-elles pas suffi ? La donne est radicalement changée désormais au Maghreb et au Machreck. Les populations sont averties : les « grands-frères » occidentaux déploient leurs canons et se donnent le droit d’intervenir si ça ne tourne pas comme ils le souhaitent. Les rebelles de Benghazi ont été sauvés, mais maintenant l’escalade est enclenchée et il est difficile de savoir jusqu’où elle nous mènera.

De la crise financière entamée en 2007 à la catastrophe nucléaire de Fukushima, en passant par les nombreuses résistances sociales émergeant partout dans le monde et plus particulièrement au Maghreb et au Machrek, le système capitaliste semble craquer de toutes parts. Dans ces périodes de crise, les bourgeoisies à la tête des grandes puissances ont toujours préféré jouer la carte du nationalisme et de la guerre plutôt que de voir leur pouvoir remis en question. Ces mêmes bourgeoisies invoquent toujours la « folie » ou la « barbarie » de leurs ennemis ou les vertus de leurs propres conceptions des systèmes politiques et économiques pour entrer en guerre. Aujourd’hui, la situation est la même sur le fond. Prenons du recul et ne ne nous laissons pas berner : la guerre humanitaire est une hypocrisie.

Alternative libertaire réitère son soutien aux peuples du Maghreb et du Machrek en lutte pour leur liberté. Nous incitons les travailleur-se-s et les jeunes de ces pays à poursuivre la révolution aussi loin que possible et à ne pas se faire confisquer leurs mouvements par les puissances occidentales. Nous exigeons l’arrêt des bombardements en Libye et le retrait des troupes étrangères du Bahreïn. Nous appelons l’ensemble des organisations politiques, syndicales ou associatives de France s’opposant à la guerre à agir en commun pour faire cesser l’intervention militaire française en Libye.

Alternative libertaire, le 21 mars 2011

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 08:57

rassemblement ce samedi 19 mars, Tours, 15h devant la mairie.

 

179484viewer19mars-copie-1.png

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 14:53
Désobéissance civile contre le système publicitaire Samedi 19 mars 2011.


Nouvelle action du collectif des Déboulonneurs et Déboulonneuses Tourangeau.


Rendez-vous à 14h00 sous l’horloge de la gare de Tours.


Poursuivant la lutte pour réduire la taille des publicités dans l’espace public, les Déboulonneurs et Déboulonneuses de Tours donnent rendez-vous aux militants et militantes anti-publicitaires, aux sympathisants et sympathisantes ainsi qu’aux journalistes samedi 19 mars 2011 sous l’horloge de la gare, pour une nouvelle action en direction de l’affichage publicitaire. Cette action non violente de désobéissance civile, proposée dans le cadre de la semaine de l’environnement organisée par l’association APNé, sera organisée de manière festive et favorisera le contact et les discussions avec les passant-e-s, tout en ayant une dimension symbolique à travers la mise hors d’état de nuire de plusieurs supports publicitaires qui envahissent notre ville.


Pour contacter le Collectif des Déboulonneurs et Déboulonneuses de Tours : deboulonneurs.tours[a]gmail.com

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 20:03

Rassemblement à Tours mercredi :

  L'actualité catastrophique au Japon, impose que nous informions le public sur la situation qui se dégrade d'heure en heure là-bas, ainsi que sur le nucléaire dans notre pays.

Sortir du nucléaire 37 appelle donc à un rassemblement place du Grand marché à 12h mercredi 16 mars. Musiciens bienvenus ...

 

Communiqué d'Alternative Libertaire

Triste exemple au Japon des dangers du nucléaire

Les tragiques évènements survenus au Japon depuis vendredi ne peuvent que nous désoler. Le tremblement de terre et le tsunami qui l’a suivi ont coûté la vie à de nombreux japonais et nombreuses japonaises, et généré de considérables dégâts. Mais c’est maintenant une autre menace, encore plus durable lourde, qui pèse sur le Japon et sur le monde, celle d’une catastrophe nucléaire.

Les réacteurs nucléaires japonais sont programmés pour s’arrêter automatiquement en cas de secousse sismique. Onze réacteurs de quatre centrales différentes se sont ainsi arrêtés après le tremblement de terre. Mais cela n’a pas empêché les installations de subir de graves dégâts, notamment dans la centrale de Fukushima à 250km de Tokyo, où les prises d’eau et les systèmes de refroidissement ont été endommagés, provocant une montée en pression et l’explosion d’un bâtiment abritant un réacteur. Pour faire baisser la pression, l’exploitant a procédé à un relâchement de vapeur d’eau radioactive, rassurant la population en disant que le vent emmenait ce nuage toxique vers la mer. Mais la plus grande menace est qu’un processus de fusion partielle a commencé dans au moins un réacteur de cette centrale, ce qui pourrait provoquer une explosion de ce réacteur et une catastrophe nucléaire. D’autres pannes des systèmes de refroidissement ont été révélés dans d’autres centrales, dont celle de Tokai située à 120km de Tokyo, qui avait déjà connu un accident critique en 1999.

Malgré des déclarations rassurantes du gouvernement japonais, la situation est plus que préoccupante. Des tests de radioactivité réalisés par des journalistes mettent en évidence des taux de radioactivité alarmants, plusieurs centaines de fois supérieurs aux taux normaux, même à cent kilomètres de la centrale de Fukushima. Cette situation laisse présager des retombées sanitaires dramatiques. Comme d’habitude, les autorités gouvernementales, nucléaires et internationales essayent de minimiser les risques, pour ne pas effrayer les populations et délégitimer l’énergie nucléaire, mais ces évènements nous rappellent une fois de plus que le nucléaire fait courir de graves risques à la planète et l’humanité. Catastrophe naturelle, attaque terroriste, accident humain ou défaillance technique peuvent entraîner de graves fuites radioactives voire dans le pire des cas une explosion d’un réacteur, dont les conséquences sont dramatiques en terme de vies humaines et de destruction des écosystèmes.

Le triste exemple du Japon nous rappelle que même un pays avancé technologiquement n’est pas à l’abri d’une catastrophe nucléaire, et qu’il n’y a aucun moyen de produire une énergie nucléaire ’’sûre’’. Il est donc grand temps de renoncer à cette énergie qui représente un danger pour l’humanité en plus d’être une aberration écologique et sociale, surtout quand de nombreuses alternatives renouvelables sont disponibles. Plus personne n’est dupe après les évènements survenus au Japon, et tous les mensonges d’Etat qui commencent à circuler n’y feront rien. La France doit renoncer à vendre du nucléaire à tout bout de champs, et un plan de fermeture des centrales doit être présenté au plus vite.

L’argument consistant à présenter le nucléaire comme indispensable pour faire face à l’accroissement de la demande énergétique est le même qui va servir pour justifier la dévastation écologique et sanitaire promise par l’exploitation du gaz de schiste.

Ceci nous rappelle qu’il n’y a pas de solution durable au sein du système capitaliste, qui a besoin d’accroître indéfiniment la consommation pour maintenir ses profits. Seule une société libérée du Capital permettra de mettre fin à la destruction de l’environnement et de garantir la survie de l’humanité, désormais menacée.

Alternative libertaire, le 14 mars à 10h.

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Écologie
commenter cet article