Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 17:41

 

LE DROIT AU LOGEMENT

C’EST MAINTENANT !


Familles expulsées de leur logement, mineurs isolés, femmes enceintes, nouveaux arrivants, jeunes enfants, collégiens, lycéens, handicapés, demandeurs d’asile... la liste est longue des sans abri à qui le 115 refuse chaque soir un hébergement.

Saturé, le 115 ? Fausse explication, puisque l’Etat, qui a dans ses attributions la politique du logement et la mise à l’abri et l’accompagnement de toute personne en détresse sociale, sanitaire, ou psychologique, opère coupe sur coupe dans des budgets déjà réduits.

Saturé, le 115 ? Fausse explication, puisque le Conseil général n’assume que trop partiellement sa responsabilité de protection de l’enfance, et de prise en charge des mères isolées.

Assez de ces « solutions » indignes qui entassent 6 personnes dans une chambre d’hôtel insalubre, pour une, deux ou trois nuits.

Assez de ce bricolage permanent qui « met à l’abri » par roulement, une semaine la famille X, la semaine suivante, la famille Y.

Assez des expédients improvisés du « Plan Hiver », où on attend qu’il fasse moins 5 degrés pour parquer 50 personnes dans un gymnase !

Ce que nous voulons, de vraies solutions :
Ø une véritable prévention des expulsions locatives avec la garantie de paiement des loyers inscrite dans la loi Duflot et supprimée par Valls
Ø la réquisition des logements vides, mesure prévue par la loi ; 600 logements immédiatement habitables à Tours, autant dans l’agglomération.
Ø la réouverture de la plateforme d’accueil des primo-arrivants
Ø l’aménagement de lieux inoccupés aptes à héberger décemment les gens à la rue.
Ø le respect des lois sur la protection de l’enfance et de la famille
Ø une politique de l’offre de logement conforme aux besoins réels.


LDH 37, AL 37, RESF37, association Chrétiens-Migrants, Amnesty International Tours, NPA37, SUD Santé Sociaux 37, La CSF Section Sanitas - La Rotonde - Charcot
Signataires de la Plateforme « Un Toit, C’est Un Droit ».

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 18:44

 

100 ans de guerres impérialistes, ça suffit !    

Le 11 novembre prochain marquera les 96 ans de la fin de la Grande Boucherie de 14-18, commencée il y a 100 ans. Plus encore que les autres années, nous aurons droit aux cérémonies officielles, aux discours guerriers et aux falsifications historiques à des fins de propagande.        

On tentera de nous faire oublier que cette guerre fut une monstruosité qui coûta la vie à 9 millions de personnes (et laissa autant d’invalides) pour répondre à des jeux d’alliances politiques et à des intérêts économiques.

Ce 11 novembre 2014, nous rendrons hommage aux militant-e-s internationalistes qui tentèrent de résister aux appels à "l’Union sacrée" et qui, à l’instar de Jean Jaurès, le payèrent parfois de leur vie ; aux mutins de 1917 fusillés pour l’exemple ; aux travailleurs/travailleuses de tous les pays qui se mirent en grève pour bloquer l’économie de guerre ; et plus généralement, à tous les conscrits et civils victimes de cette barbarie, qui, pour paraphraser Anatole France, ont cru mourir pour la patrie, et sont morts pour des industriels.

Nous rappellerons également que 100 ans après, l’impérialisme reste le principal moteur des guerres en cours, et que les peuples en sont toujours victimes. Que ce soit le peuple d’Ukraine pris en tenaille entre les intérêts américains et russes, le peuple kurde massacré par les fascistes islamistes sous le regard complice de l’OTAN, le peuple palestinien écrasé par le colonialisme israélien, ou tous les peuples du Moyen-Orient ou d’Afrique, dont les ressources sont régulièrement pillées sous couvert de guerres humanitaires trouvant leur justification dans des situations instables créées par les interventions militaires passées.

Le rassemblement sera ponctué d’interventions, et se terminera par un verre de l’amitié.

Guerre à la guerre. Fraternité entre les peuples.

RASSEMBLEMENT ANTI MILITARISTE, DEVANT LA FACULTE DES TANNEURS, TOURS, 10H, CE 11 NOVEMBRE 2014    
Premiers signataires : SOLIDAIRES 37, Les Amis de Demain Le Grand Soir, Parti de Gauche 37, PCF, PCOF, Alternative Libertaire.

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 15:55

Le Testet : Tué par une grenade dite « non létale ». La lutte continue !

Les groupes AL d’Agen et de Toulouse étaient présents samedi 25 octobre à la manifestation contre le barrage de Sivens (Tarn), « grand projet inutile » voulu par le pouvoir PS, ardemment contesté par la population locale et violemment défendu à coups de matraques et de grenades dites « non létales ». Samedi, l’une d’elle a fait un mort.    

Rémi Fraisse, un jeune Toulousain, est mort au Testet (Tarn) dans la nuit de samedi 25 à dimanche 26 octobre.

On entend déjà parler des « opposants pacifistes » d’un côté, et des « violents anarchistes » de l’autre. L’occasion rêvée en tout cas pour le gouvernement d’envoyer ses milices « faire le ménage » et tenter la division du mouvement.

Le pouvoir socialiste local (conseil général) et national (gouvernement Valls), en envoyant depuis des mois ses gardes mobiles, sans retenue, contre les zadistes occupant le Testet, n’a fait qu’envenimer un climat délétère et violent qui a libéré une violence ouverte de la part de milices d’extrême droite locale.

Cette escalade de la violence quotidienne , institutionnelle ou non, a forgé chez une partie des zadistes une colère légitime qui ne pouvait qu’aboutir à un drame que les militantes et les militants locaux s’attendaient, de toute évidence, à voir survenir.

Rémi, militant écologiste étudiant à Toulouse, en a payé le prix.

Le groupe AL de Toulouse, présent hier soir au rassemblement place Saint-Étienne, condamne toute intervention policière bien évidemment, et continuera à participer aux rassemblements qui se tiendront dans les prochains jours pour marquer notre tristesse et notre colère face à la répression policière qui a tué un camarade ce weekend.

Nous assurons notre soutien plein et entier aux résistantes et aux résistants du Testet, qui continuent la lutte sur place. Nous présentons nos condoléances à la famille de Rémi.

Alternative libertaire Toulouse


 

Rassemblement ce jeudi 30 octobre, à 18h, place Jean Jaures, Tours

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 15:47

Vendredi 31 octobre, Tours

Rassemblement en soutien à la ville kurde de Kobanê

Rassemblement dans le cadre de la Journée internationale de solidarité avec le peuple kurde, « Urgence Kobanê ». Rendez-vous vendredi 31 octobre à 17h15 place Jean Jaurès à Tours.

Dans le cadre de la Journée internationale de solidarité avec le peuple kurde, « Urgence Kobané » , ce rassemblement sera un moment de sensibilisation et d’information des Tourangeaux pour échanger et dire l’importance de sauver la ville de Kobanê et de maintenir cette démocratie naissante au Moyen-orient. Cette journée mondiale organisée par des forces démocratiques et des personnalités de différents pays du monde offre à tous les Tourangeaux et Tourangelles la possibilité de signer l’appel et de participer au rassemblement du 31 octobre.

Association solidarité France-Kurdistan 37

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Actualités locales et communiqués
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 18:16

Soutien communiste libertaire international au Kurdistan syrien

Image

 

Le réseau communiste libertaire international Anarkismo solidaire de la résistance kurde

La révolution initiée par nos camarades au Rojava (Kurdistan syrien), issue d’un mouvement beaucoup plus large pour la libération du peuple kurde et, au-delà, de tous les peuples du Moyen-Orient, doit inspirer toutes celles et ceux qui aspirent à une société libre, égalitaire et juste, sans dominants ni dominés.

C’est une expérience de démocratie directe qui jette les bases d’un socialisme libre et autogestionnaire, respectueux de l’environnement et de l’autonomie des peuples. Les socialistes libertaires du monde entier sentent bien que cette révolution est aussi la leur.

Or, aujourd’hui, cette révolution fait face à la triple menace de l’impérialisme, de l’autoritarisme d’État et d’une réaction obscurantistes, fanatique et ultra-conservatrice, née de la décomposition provoquée par l’invasion et l’occupation du Moyen-Orient.

Alors que cette réaction obscurantiste se bat avec des armes obtenues grâce à l’impérialisme, l’armée turque érige une clôture de tanks et de canons, plaçant la population kurde entre le marteau et l’enclume.

Les camarade du Rojava se battent, les armes à la main, dans le cadre d’une large mobilisation populaire contre cette triple menace et ce siège inique, pour défendre ce qu’ils et elles ont acquis par la lutte : l’autonomie et la liberté. Mais ils et elles ne sont pas seuls. Derrière eux, des millions d’hommes et de femmes libres se rassemblent, les soutiennent, et nous nous serrons les coudes dans la lutte pour un monde nouveau, qui déjà grandit dans nos cœurs.

La résistance héroïque menée à Kobanê s’inscrit dans la longue histoire de ceux et celles qui, un jour, ont crié « No Pasarán ! »

De partout dans le monde, nous déclarons que cette lutte est notre lutte. Nous sommes avec vous, prêts à apporter le peu que nous pouvons dans ce combat pour la transformation sociale universelle, plus nécessaire que jamais.

Nous exigeons la fin de la répression, la libération des détenus politiques et des prisonniers de guerre, y compris Abdullah Öcalan, la fin de la criminalisation internationale des révolutionnaires kurdes, et le respect de l’autonomie des communautés qui reprennent leur destin en main.

Nous sommes unis dans la lutte pour l’émancipation de toutes les formes d’oppression et d’exploitation, pour la construction d’une société nouvelle, libertaire et égalitaire. Nous soutenons votre combat révolutionnaire pour abolir la violence de l’État, du capitalisme, de l’impérialisme et du patriarcat.

Solidairement,
• Periódico Solidaridad (Chili)
• Front de Trabajadores Ernesto Miranda - FTEM (Chili)
• Workers Solidarity Movement (Irlande)
• Federazione dei Comunisti Anarchici - FdCA (Italie)
• Organisation Socialiste Libertaire (Suisse)
• Collectif communiste libertaire de Bienne - CCLBienne (Suisse)
• Alternative libertaire (France)
• Anarchist Communist Melbourne Group (Australie)
• Federação Anarquista Gaúcha (Brésil)
• Acción Libertaire Estudiantil (Colombie)
• Militantes Sindicales y Sociales por una Corriente Libertaire (Argentine)
• Melissa Sepúlveda, président de la Fédération des étudiants de l’Université du Chili (Chili)
• Zabalaza Anarchist Communist Front (Afrique du Sud)

http://www.alternativelibertaire.org/?1 ... communiste

Image
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 19:15

Tract d'Alternative Libertaire

Tafta, Tisa, Ceta : rêve des capitalistes, cauchemar des peuples !

Plusieurs accords de libre-échange sont en cours de négociation à l’échelle mondiale. Ces accords, destinés à servir les intérêts des entreprises multinationales, sont une menace majeure pour l’ensemble des droits sociaux (droit du travail, droit à la santé) et pour l’environnement.      

Deux accords sont négociés dans le plus grand secret par la Commission européenne : le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (ou Tafta), négocié avec États-Unis, et le Ceta, négocié avec le Canada. A cela s’ajoute le traité Tisa, qui touche 50 pays à travers le monde et a pour but de vendre les services publics.

L’objectif affiché de ces traités est de supprimer progressivement toutes les barrières douanières mais aussi toutes les règles qui empêchent les capitalistes de faire encore plus de profit. En clair, cela revient à faire sauter les normes de protection de la santé (par exemple les règlements sanitaires sur les OGM ou sur les poulets traités au chlore), les normes de qualité (AOC, bio) ou les normes environnementales (sur l’exploitation des gaz de schiste notamment).

Les mesures ultralibérales que tentent d’imposer ces textes ne sont pas nouvelles : de nombreux pays d’Amérique latine ou d’ailleurs subissent déjà des accords commerciaux aussi dramatiques. La nouveauté de ces accords, c’est qu’ils tentent de s’attaquer à tout en même temps. Si les capitalistes tentent aujourd’hui d’imposer des accords aussi désastreux pour les peuples, c’est parce qu’ils sentent que la résistance n’est pas à la hauteur et qu’ils ont pour l’instant les mains libres. Si nous voulons les empêcher de nuire, à nous de montrer que nous avons encore la capacité de résister !

Une arme de guerre pour les multinationales

Avec les traités en cours de négociation, tout ce qui peut être considéré comme un frein au commerce pourra être attaqué. Les services publics, qui échappent encore à la loi du marché, sont directement visés et les multinationales espèrent bien forcer les États à privatiser sans limite. Parmi les services en ligne de mire : l’éducation, mais aussi la santé, la sécurité sociale, la distribution de gaz ou d’électricité, la distribution de l’eau, etc.

Ces traités tentent également d’imposer un système de règlement des conflits entre les multinationales et les États qui échappe totalement à la justice classique. Lorsque les entreprises jugeront qu’une règle porte atteinte à leurs intérêts, elles pourront attaquer l’État et demander des dommages et intérêts colossaux. Et ce n’est même pas une cour de justice mais un groupe d’arbitres qui tranchera, sans possibilité de faire appel. Ce système a déjà été imposé dans d’autres pays où les multinationales ont par exemple fait condamner des États pour avoir augmenté le SMIC, ou interdit les gaz de schiste...

Organiser la résistance

Pour l’instant, les gouvernements n’affichent aucune réaction face à ces traités qui risquent de modifier complètement les règles du jeu capitaliste à l’échelle mondiale. Les parlements nationaux (comme l’Assemblée nationale en France) ou le Parlement européen restent muets alors qu’ils auront la possibilité de rejeter les projets d’accord. Pour empêcher les grandes firmes multinationales de se croire tout permis, nous appelons donc à participer à la campagne internationale contre le CETA et à rejoindre les collectifs « Stop Tafta » qui se multiplient.

Nous ne voulons pas de ce Partenariat négocié par des élites économiques et politiques, loin du regard des peuples. Nous ne voulons pas de ce grand marché transatlantique destiné à maintenir en bonne santé le système capitaliste et à contenter la voracité des investisseurs européens et américains. Nous ne voulons plus de ce système où seule compte la loi implacable du profit.

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans National
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 22:03

   

RDV mardi 7 octobre 2014, 9h, à Orléans

Tibi le retour ! Procès en appel à Orléans.

Tibi, le directeur de la DOTC Poste Touraine Berry ne désarme pas : malgré les claques répétées reçues par les cours de justice, il fait appel du jugement du 23 juin dernier.

Nous sommes convoqués le mardi 7 octobre 2014, 9h à la Cour d’Appel de la chambre correctionnelle d’Orléans.

Pour rappel : SUD-PTT 36-37 était poursuivi pour "injures publiques" suite à une brève dans notre "Sudversif" et le tribunal de Tours avait balayé cette accusation.

Merci à celles et à ceux qui le peuvent, de venir nous soutenir lors de cette nouvelle audience.

http://solidaires37.org/spip.php?article897


Répression syndicale à la Poste : nouveau procès à Orléans le 7 octobre

Relaxé en première instance, l’ex-secrétaire départemental de SUD est de nouveau convoqué par la justice. Le syndicat SUD PTT 36-37 appelle à un rassemblement de soutien le 7 octobre à Orléans.


Le syndicat SUD PTT 36-37 appelle à un rassemblement le mardi 7 octobre 2014 dès 8h30 devant la cour d’appel d’Orléans afin de soutenir son ex-secrétaire départemental.

Celui-ci est de nouveau convoqué devant la justice suite à l’appel interjeté par le Directeur courrier Touraine-Berry, Jean-Jacques Tibi.

Rappelons que Pascal Routy, ex-secrétaire, avait été poursuivi pour une brève prétendument injurieuse parue dans notre mensuel Sudversif de juillet 2011.

S’en était suivi un invraisemblable feuilleton judiciaire se traduisant par une perquisition de nos locaux et 11 convocations de nos militants devant les services de police.

En date du 23 juin 2014, le tribunal correctionnel de Tours relaxait Pascal Routy et déboutait le Directeur courrier de toutes ses demandes, faute de caractère injurieux retenu.

Nous invitons donc tout-es ceux et celles qui pourraient être présents à nous rejoindre mardi prochain à Orléans, pour défendre la liberté d’expression et contrer la répression anti-syndicale.

Pour le bureau de SUD PTT 36-37
Marianne MENAGER

http://larotative.info/repression-syndi ... e-597.html

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Anti-répression
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 21:56

Tract d'Alternative Libertaire

Pour une vraie fronde sociale !

Face à ce gouvernement au service de la finance, des riches et des capitalistes. Face à ce gouvernement qui jette de plus en plus de travailleur-se-s dans la misère. Face à ce gouvernement qui désigne les immigré-es et les chômeurs-euses comme boucs émissaires. Face à ce gouvernement qui prépare le terrain pour l’arrivée au pouvoir du FN. Une seule réponse réaliste : la lutte sociale. A nous de construire la résistance aux fascistes et l’alternative au capitalisme !    

Après la claque qu’il s’est prise aux dernières élections, le gouvernement socialiste met un nouveau coup de barre à droite en nommant le gouvernement Valls II. C’est un pur calcul politicien  : puisque l’extrême droite fait de bons scores électoraux, il faudrait gouverner toujours plus à droite.

Un « tournant libéral » ?

Suite à la formation de ce nouveau gouvernement nous avons eu droit aux bavardages habituels des journalistes : le nouveau gouvernement est-il social-démocrate ou social libéral ? Un ministre a-t-il le droit de donner son opinion ?

Mais il n’y là rien de neuf. Le limogeage de Montebourg et l’entrée du banquier Macron au ministère de l’Économie sont des anecdotes, sans plus. Avec Hollande et ses complices, ce sont des dizaines de milliards d’euros qui sont déjà tombés dans la poche des capitalistes depuis deux ans. Le PS et l’UMP mènent la même politique quand ils sont au pouvoir : une politique contre les travailleur-ses, contre les jeunes, contre les immigré-es.

Ce qui va changer c’est que les choses vont désormais être faites sans complexe et avec brutalité. Parce que les capitalistes s’impatientent et veulent encore plus de fric, comme le montre l’ovation reçue par Manuel Valls à l’université d’été du MEDEF.

Un tournant autoritaire

Le ministre du travail Rebsamen (qui n’a jamais travaillé...) désigne les chômeuses et les chômeurs comme responsables du chômage. La police de Valls continue de traquer les sans-papiers, y compris les enfants dans les écoles. Tout montre que ce gouvernement entend accélérer les choses de manière autoritaire.

Désormais pas une oreille ne devra dépasser. Ce qui signifie une répression accrue contre toutes celles et ceux qui lutteront contre ces politiques ou qui ont le malheur d’être désigné-es comme boucs émissaires. On ne parle pas ici des «  frondeurs  » bien au chaud à l’Assemblée, mais bien des pauvres, des immigré-es, des syndicalistes, des gens qui protestent.

Mais ne nous y trompons pas : l’autoritarisme est la marque des gouvernements illégitimes. Les affaires de magouilles politiques (qui touchent le PS, l’UMP et le FN), la défiance massive face aux pouvoirs en place montrent que cette classe politique soumise aux capitalistes n’est plus légitime. La brutalité est sa seule issue.

Une seule alternative : lutter et s’organiser

Il n’y a pas de salut possible dans ce système. Les institutions sont verrouillées par le copinage, le clientélisme et la soumission à la logique capitaliste. Si nous voulons que les choses changent, il n’y a rien à attendre d’une énième alternance ou d’une VIe République vaguement toilettée.

Nous devons prendre les choses en main, dans nos quartiers, nos entreprises. Notre colère doit s’exprimer massivement dans la rue et dans la grève sans attendre davantage. Soit nous nous organisons pour construire une autre société, solidaire et démocratique, soit le repli sur soi et la soumission l’emportent et ce sont les fascistes du FN qui tireront leur épingle du jeu.

Le sursaut c’est maintenant !

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans National
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 14:08

Manifestation de soutien à la Palestine

Samedi 6 septembre, 16h, place Jean Jaures, Tours

Le bombardement intensif de Gaza depuis le 9 juillet a causé la mort de plus de 2 130 palestiniens, civils en majorité, dont près de 600 enfants ; plus de 11 000 blessés et de 400 000 déplacés... Des dizaines de milliers d’habitations ont été détruites, ainsi que les infrastructures nécessaires à la vie quotidienne des palestiniens (écoles, hôpitaux, centrale électrique, etc.), systématiquement ciblées. Mardi 19 août, les négociations du Caire en vue d’un "cessez-le-feu" durable ont été stoppées, avec pour cause première le refus par Israël de mettre fin au blocus imposé à Gaza depuis 2007. Les bombardements ont repris alors que cette agression israélienne était déjà, en termes de bilans humain et matériel, la plus violente qui ait été infligée dans les territoires palestiniens depuis la guerre de juin 1967. Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenchait un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste. Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se sont cantonnés une nouvelle fois à "dénoncer l’engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, appelant seulement le gouvernement israélien à la "retenue". Le président François Hollande a même cautionné l’agression d’Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu’« il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces ». Cette complicité des autorités françaises est allée jusqu’à tenter d’interdire et ainsi criminaliser l’expression populaire et militante de notre légitime soutien à la défense des droits du peuple palestinien. L’Union Européenne disposerait d’un moyen simple : la suspension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colonisation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit international. Pour dénoncer la passivité coupable de nos gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité ; à l’heure même où viennent d’être annoncés un « cessez-lefeu illimité » et un allègement du blocus qui permettrait à Gaza de respirer et à la Palestine d’espérer ; les organisations signataires restent vigilantes et mobilisées en continuant de demander :  

· L’ARRÊT DES BOMBARDEMENTS

· LA LEVÉE TOTALE DU BLOCUS, ILLÉGAL ET CRIMINEL, DE GAZA

· L’ARRÊT DE L’AGRESSION ISRAÉLIENNE EN CISJORDANIE ET À JÉRUSALEM

· DES SANCTIONS IMMÉDIATES CONTRE ISRAËL JUSQU’AU RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL

· LE DROIT AU RETOUR DE TOUS LES RÉFUGIÉS PALESTINIENS

· LE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN ET SON DROIT À L’AUTODÉTERMINATION

Signataires de cet appel :

Comité tourangeau France Palestine Solidarité, Collectif Palestine 37, Coordination BDS 37, ABIR Association, Bienvenue en Palestine, Association Secours Palestinien, CGT37,Solidaires37, FSU37, PCF37, JC37, NPA37, CAR37, POI37, PG37, AL37.

 

                                Image

 

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 02:34

Rassemblement de solidarité avec le Peuple palestinien

Samedi 2 août – 16 H - Place J. Jaurès à Tours


« Le bombardement intensif de Gaza depuis le 9 juillet a causé la mort de plus de 1200 Palestiniens, civils en majorité, dont 239 enfants et plus de 6000 blessés. Des milliers d’habitations ont été détruites. Le bilan s’alourdit à chaque heure. L’offensive terrestre qui s'intensifie est encore plus meurtrière. Les infrastructures nécessaires à la vie quotidienne des palestiniens (écoles, hôpitaux, centrale électrique, etc.) sont systématiquement détruites. Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste.

Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se cantonnent une nouvelle fois à "dénoncer l’engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, et appelant seulement le gouvernement israélien à la "retenue". Le président François Hollande est même allé jusqu’à cautionner l’agression d’Israël contre la population de Gaza

en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu’« il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces ».

L’Union européenne disposerait d’un moyen simple : la suspension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colonisation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit international. Pour dénoncer cette passivité coupable de nos gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, les organisations signataires demandent :

· l’arrêt immédiat des bombardements et de l'offensive terrestre sur Gaza

· l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem

· la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza

· des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

· le soutien au peuple palestinien et son droit à l’autodétermination

Signataires de cet appel : Comité tourangeau France Palestine Solidarité, Collectif Palestine 37, Coordination BDS 37, PCF37, JC37, CGT37, NPA37, PG37, POI, Bienvenue en Palestine, ABIR Association, CAR37, FSU37 »
AL 37 absente à la dernière réunion unitaire se joint à cet appel

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article