Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 18:51
Nous venons de vivre une lutte incroyable contre la réforme des retraites. Même si nous n'avons pas obtenu gain de cause, la mobilisation que nous avons construite ensemble montre que nous sommes de plus en plus nombreux à refuser les politiques que la droite et le MEDEF veulent nous imposer. Nous ne nous résignons pas et même si pour un temps la contestation a marqué le pas, très bientôt nous retournerons envahir la rue. A nouveau par millions nous rentrerons en résistance dans nos boites, nos facs, nos quartiers et ils finirons par comprendre que nous, nous ne lâcherons pas! Ils lâcherons! 

Et comme nous l'avions décidé lors d'une des dernières réunions de l'AG interpro de Tours, nous organisons un débat public afin de discuter tous ensemble des enseignements que nous tirons de ce mouvement.
Riche de plus de 2 mois de lutte commune cette initiative sera un bon cadre pour échanger, partager et  confronter nos points de vues forcément différents, de cette expérience qui quoiqu'il en soit ne peut que nous enrichir et posera les bases de nos conquêtes futures. Cette réunion permettra aussi à tous ceux qui se sont engagés dans le mouvement à un moment donné de venir s'exprimer et de donner leur point de vue.


Débat le Mercredi 15 décembre 2010 à 20 heures salle 121 des Halles.


 
ensemblepourleretrait@gmail.com

n'hésitez pas à visiter et à faire connaître
le blog de l'assemblée générale interprofessionnelle de tours:
http://ensemblepourleretrait.wordpress.com



 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 16:33
Appel unitaire

LOPPSI 2, Le Gouvernement fait la guerre aux mal-lotis :

Non à la pénalisation et à l’expulsion arbitraire des habitants de logements de fortune...

 

(ROMs, gens du voyage, habitants de bidonvilles, de cabanes, de maisons sans permis de construire, et de toutes formes d’habitats légers, mobiles et éphémères, tous sont visés...)

A l’heure où le Gouvernement est attaqué de toute part sur sa politique répressive et raciste à l’égard des Roms, des gens du voyage et en règle générale, des populations précaires, il fait adopter en force l’article 32 ter A de la LOPSSI 2 à l’encontre des habitants de bidonvilles, d’habitations de fortune, de campements de sans abris comme dans le bois de Vincennes, et également à l’encontre de personnes ayant choisi d’habiter caravanes, roulottes, camions, tipis, yourtes, auto et éco-constructions.

Toute construction sans permis de construire, comme il en existe beaucoup dans les DOM TOM pourrait aussi tomber sous le coup de cette procédure d’exception, car une construction sans permis est « illicite ». Cette procédure menace également les squatters : le Ministère de l’Intérieur a annoncé son intention de l’étendre aux occupants de locaux lors de la deuxième lecture à l’Assemblée Nationale.

L’article 32 ter A de la LOPPSI 2 est une mesure d’exception car elle bafoue les principes de la protection par le juge du domicile, des biens, de la vie familiale et privée, et donne un pouvoir arbitraire et disproportionné au Préfet : en effet, la procédure d’expulsion en vigueur actuellement sur les logements de fortune, nécessite une décision du juge, elle protège d’une expulsion en hiver, elle permet d’être pris en compte dans des dispositifs de relogement voire d’hébergement, elle doit respecter des délais et des actes de procédure délivrés par un huissier, elle prévoit la protection des biens des personnes expulsées....

Elle est une mesure arbitraire car elle est justifiée par « un risque grave d’atteinte à la salubrité, à la sécurité, à la tranquillité publiques », notions extensibles et floues qui laissent la place à toutes les interprétations. Elle vise toute personne qui aura décidé en réunion (2 personnes et plus), de s’installer sur un terrain quel que soit le propriétaire, et la nature de la relation entre le propriétaire du terrain et les habitants. Même si un des habitants est le propriétaire du terrain, ou si l’utilisation du terrain est contractualisée avec les occupants, ou si simplement le propriétaire n’est pas opposé à cette installation, le Préfet peut employer cette procédure d’exception dans un délai de 48h.

L’article prévoit une sanction financière pour ceux qui ne s’exécuteraient pas assez vite, ainsi que la destruction de l’habitation et des biens qu’elle renferme, sur procédure accélérée. La destruction au bulldozers et le vol des biens d’autrui seront ainsi légalisés. Cette disposition ouvre la voie à une atteinte au droit de propriété.

Cette loi, viendrait faciliter la destruction autoritaire des construction dite « illicite », et la réalisation de la « lutte anticabanisation » lancée notamment par le Préfet des Pyrénées Orientales depuis 2007.

Cette disposition vise et accable les personnes les plus gravement touchées par la crise du logement. A l’opposé des politiques conduites il y a 50 ans, elle répond à la recrudescence des bidonvilles et des formes les plus aigües de mal-logement par la répression et par une procédure d’expulsion expéditive. En effet, alors que le Gouvernement prétend mettre en œuvre le droit au logement, il n’est prévu ni relogement ni hébergement pour les expulsés. Ils doivent quitter les lieux et se rendre invisibles.

* Nous demandons le retrait de cet article, le retour et le respect de la Loi d’origine sur les terrains d’accueil, adoptée en 2000 dans le cadre de la Loi SRU, et des mesures législatives qui reconnaissent la qualité de domicile et son caractère permanent à l’habitat choisi, au lieu de le réprimer et le stigmatiser.

* Nous exigeons que la politique de résorption des bidonvilles et des habitats de fortune s’inscrive dans les politiques du logement, la mise en œuvre de la loi DALO et des procédures d’insalubrité,... afin que chacun et chacune puissent être logés dignement.

* Nous dénonçons la politique répressive et stigmatisante du Gouvernement qui s’attaque aux plus modestes et aux plus fragiles, et demandons l’abandon de tout projet anti-squat.

Premiers signataires : ACDL, ADGVE, AITEC, AFVS, AMIDT, ANGVC, CGT CDC, Cheyenne, CNL, DAL, FAPIL, Fédération Calé/Kalé, FNASAT, HALEM, Jeudi noir, La voix des Roms, LDH, MRAP, RESOCI, SAF, Union Syndicale Solidaire, Vie et Habitat Choisi,...

Ainsi que : Alternatifs, PG, NPA, Les Verts,...

 

 

Appel régional à la mobilisation contre Loppsi 2

Suite a la réunion de la coordination "grand ouest" des collectifs et associations de soutient aux sans papiers et du D.A.L. (Angers, Blain, Chateaubriand, Morlaix, St Nazaire, Laval, Rennes, St Brieuc, Lamballe, Brest, Lannion, Nantes, Le Mans, Thorigné-Fouillard, Tours, ..., en tout une vingtaine de ville), une journée de mobilisation nationale et organisé le 18 décembre par rapport au logement. La coord appel à occuper les lieux publics (mairie, ddass, Cdas,...) ou faire des rassemblements sur la place de la ville ou du village, ou encore devant la préfecture. L’idée est que chaque ville trouve son moyen et ses modalités d’action mais qu’on fasse tous-tes un truc ensemble appelé (et médiatisé) le même jour, le samedi 18 décembre (le weekend avant les vacances de Noël). On part du principe qu’il faut vraiment que tout le monde - à partir du moment où y’a l’envie, l’urgence, la nécessité d’agir.

Que l’on soit travelleur (habitant en camion), yourteux, squatteur, sans logis, gens du voyage, sans papiers, ... on est tous dans la même galère et l’Etat veut nous voir disparaitre donc ne nous laissons pas faire et organisons nous. Ne laissons pas une minorité de bureaucrates et de politicards décider a notre place !!! Que se soit dans nos vie de tous les jours avec nos dirigeants ou que se soit dans la lutte avec nos directions syndicales et partis politiques contestataires, marre d’etre considéré comme un mouton devant suivre nos chers bergers

Liberté d’expression, liberté de circulation, liberté d’installation...

Cette journée touche le thème du logement mais n’oublions pas que la loi loppsi 2 touche plein de domaine. Ne les laissons pas de coté pour autant :
liberté et droit de la presse grandement diminuer
censure et contrôle d’internet renforcé
tout mouvement culturel alternatif tuer
fichage A.D.N. généralisé
renforcement de la vidéosurveillance
couvre feu pour les mineurs de moins de 13 ans
Possibilité pour la police de placer des mouchards dans nos ordinateurs
etc ...

Nous savons toujours ou commence un outil de répression mais on sait jamais ou il se termine !!!

Mobilisons nous pour pas que notre société ressemble a celle de Georges Orwel

Contact : isppol@yahoo.fr 06.31.56.17.56

Appel a tous et toutes ! La mobilisation se mets en place petit a petit. Pour l’instant des manifestations sont prévues le 14 décembre à Angers, Lyon et Toulouse et le 18 décembre à Tours, Montpellier, Paris, Bordeaux, Nantes, Brest, Rennes, St Nazaire, Laval, St Brieuc, Lannion, Besançon. Nous invitons les gens de tous bords qui souhaitent se bouger ou organiser des manifestations a nous contacter afin de leur expliquer ce que nous souhaitons faire.

 


Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans National
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 23:36

Solidarité avec tous les peuples européens en lutte !

 

Ces dernières semaines, les signes de la colère des peuples d'Europe se multiplient : grève générale au Portugal, l'énorme grève dans l'Etat espagnol, manifestations d'ampleur historique en Irlande, mouvement étudiant en Angleterre, formidables manifestations en Italie par des travailleurs d'usines et les étudiants ainsi que le mouvement de masse grandissant contre la privatisation de l'eau et espérons-le, l'amorce d'un mouvement sur la durée après la mobilisation sur les retraites en France. Si les mots d'ordre peuvent varier d'un pays à l'autre, la révolte a partout la même origine : le refus des peuples de payer une crise dont ils ne sont pas responsables, en encaissant des plans de rigueur qu'on leur fait porter seuls, pour ne pas avoir à faire payer les capitalistes.

Le cas de l'Irlande est emblématique : baisse des prestations sociales, des effectifs de la fonction publique et des salaires des fonctionnaires ; extension de l'impôt sur le revenu à ceux et celles qui ne le payaient pas, les plus modestes. En revanche, le gouvernement ne touchera pas à l'impôt sur les sociétés, pourtant l'un des plus bas d'Europe. Le peuple irlandais ne courbe pas l'échine et des dizaines de milliers de manifestant-e-s ont investi la rue fin novembre.

Dans l'Etat espagnol, le gouvernement du parti socialiste a cédé à la pression du pouvoir financier et s'est mis au service du grand Capital, introduisant des mesures sévères qui affectent gravement le conditions de vie et le travail de la grande majorité: baisse des pensions, retrait des allocations de chômage, relèvement de l'âge de la retraite, réforme du système de négociation collective, augmentation des licenciements,droits d'accise ... et ce n'est que le début. L'opposition - le très droitier Parti populaire - tire parti de la crise est en hausse dans les sondages. La gauche sociale et syndicale, où les anarchistes jouent un rôle important, combat les mesures anti-sociales du gouvernement et la droite politique et économique. Le 29 septembre a été le début d'un processus de mobilisation mené par les syndicats de lutte, devant les syndicats bureaucratiques qui sont liés à la social-démocratie.

En Angleterre et en Irlande, les frais d'inscription dans les universités explosent, accentuant encore un peu plus la sélection par l'argent à l'entrée de l'enseignement supérieur. Là encore, les étudiant-e-s y ont répondu par un mouvement de protestation particulièrement combatif. En Italie, les étudiants mettent sur pied des manifestations massives dans tout le pays contre le projet de loi du gouvernement qui prévoit d'énormes compressions du personnel, un recentrage de la recherche sur des sujets scientifiques au détriment des sciences humaines et une disparition de l'actuel système de subventions, ce qui rend l'université beaucoup moins accessible pour les couches les plus précarisées de la société. Et surtout, la réforme bénéficiera aux universités privées, et donnera au secteur privé plus d'importance dans les université publique du pays.

Il y a aura sûrement de mauvaises nouvelles autour des 16-17 décembre, quand l'UE annoncera à l'Italie qu'elle devra trouver un supplément de 20 à 30 milliards d'Euros supplémentaires dans le prochain budget pour combler sa dette publique. Cela arrive au moment où la classe capitaliste, menée par FIAT, lance tout azimuts contre les travailleurs du secteur privé et leurs droits, avec la mise en place de mécanismes pour se débarrasser du système de négociation collective et introduire une précarisation de masse dans la population active, ainsi que des suppressions d'emplois et des fermetures d'usines.

Ne soyons pas dupes : si l'Union européenne (et le FMI) imposent des plans de rigueur, ce n'est pas par nécessité économique, puisque ces plans vont faire plonger un peu plus les pays dans la récession - tout en élargissant les profits des patrons; c'est qu'ils voient dans la crise une occasion historique de laminer les maigres droits sociaux qui nous restent.

Face à cela, nous devons répondre par la lutte et la solidarité entre les travailleurs et les travailleuses des pays touchés. Face à ces attaques, l'internationalisme est plus que jamais nécessaire : nous avons besoin d'un mouvement social européen.

Nous sommes solidaires avec toutes celles et tous ceux qui luttent conte les mesures d'austérité et contre la barbarie capitaliste.

Federazione dei Comunisti Anarchici (Italie)
Alternative Libertaire (France)
Organisation Socialiste Libertaire (Suisse)
Liberty & Solidarity (Grande Bretagne)
Workers Solidarity Movement (Irlande)
Libertære Socialister (Danemark)
Libertäre Aktion Winterthur (Suisse)
Motmakt (Norvège)

 

10 Décembre 2010

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 23:14

 

viewer-copie-4.png 

 viewer-2.png

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 02:20

Déclaration du comité de soutien :


Procès une nouvelle fois reporté ! Si l'objectif est de nous user, c'est NON !

 

 Pour la seconde fois le procès des 4 militants tourangeaux est reporté ! Ce procès éminemment politique semble gêner la Justice qui refuse un débat sur le « fond ».
 
  Rappelons l'origine de l'affaire : un communiqué de presse signé de RESF 37 et Soif d'Utopies,  faisait état de forts soupçons concernant l'utilisation par 3 Préfectures du fichier "base élèves" pour le repérage des parents sans papiers, traitant ainsi les enfants comme des appâts pour organiser l'expulsion du territoire de ces familles. Ce communiqué précisait en outre que le régime de Vichy avait aussi mis en œuvre  des pratiques de chasse à l'enfant.
  Le 30 mars 2010, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux portait plainte "pour délit de diffamation publique contre une administration publique".  4 militants tourangeaux ont alors été déférés devant le Tribunal Correctionnel de Tours, Tribunal devant lequel ils ont comparu une première fois, le 16 septembre. Le procès avait alors été  reporté au  3 décembre 2010.  Le 3 décembre, le tribunal  a dissocié les questions de procédure du débat "au fond" et repoussé le procès "au fond" au 17 février 2011 !

  Les militants de la solidarité avec les sans papiers ont-ils le devoir d'alerter l'opinion publique quand des pratiques contraires aux Droits Humains sont utilisées par les Préfectures pour expulser les sans papiers ? Ces militants ont-ils le droit d'interroger l'Histoire quant à la similitude de ces pratiques avec la période la plus sombre de notre pays ?
  C'est parce qu'elles répondent positivement à ces questions que plus de 11 000 personnes et 116 organisations ont signé la pétition exigeant la relaxe des quatre militant-e-s.
  "Nous sommes solidaires du combat de ces militant-e-s pour le respect des droits et de la dignité de chacune et de chacun. Nous considérons qu'en s'exprimant comme elles l'ont fait, les personnes aujourd' hui poursuivies n'ont fait qu'exercer leurs droits de citoyens, en conformité avec leur conscience, et ont dit ce que, avec des millions de nos concitoyens nous ressentons lorsque les enfants des écoles  sont utilisés pour traquer leurs parents".

 Tel est le texte de la pétition, telle est toujours la position à laquelle nous souscrivons.


Si le ministre Hortefeux espère intimider la solidarité avec les sans papiers en portant plainte contre les militants, il se trompe !
 Si la Justice espère affaiblir la solidarité envers les prévenu-e-s en ajournant le procès, elle se trompe !

 Le Comité de soutien aux "4 de Tours" continuera de  défendre les principes qui l'ont animé dès sa constitution :
 Non à la criminalisation de la solidarité ! Non à la censure d'Etat ! Pour la liberté d'expression ! Pour  la liberté d'opinion !
 Relaxe des 4 prévenu-e-s !

 La prochaine réunion du Comité de soutien se tiendra le mercredi 15 décembre à 17h30 à la F.O.L. 57 Boulevard Heurteloup à Tours.

  Le Comité de soutien aux 4 de Tours  

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Anti-répression
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 18:05

Blois le 8 décembre :

 

aff-Bataille-uranium-coul.jpg

 

 Tours le 9 décembre :

 

Le groupe local "Sortir du nucléaire-Touraine" co-organise une soirée
cinéma à Tours le jeudi 9 décembre 2010 à 20h  sur le thème de
l'extraction de l'uranium au Niger.

 La projection du film, "Niger : la bataille de l'uranium", sera suivi d'un débat en présence de M. Aghali,
Touareg expulsé du Niger.

Une exposition  aura lieu dans le hall des Studio du 3 au 9 décembre
http://www.studiocine.com/

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Écologie
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 22:06

Communiqué de soutien d' ALTERNATIVE LIBERTAIRE 95

 

Lors de la manifestation du 12 octobre 2010, 3 militants de la CNT ont été interpellés au moment de la dispersion place de la bastille à Paris 11e.

 

Si 2 ont été relâché rapidement, le troisième Jean Pierre (JP) Militant du groupe d'alternative libertaire Banlieue nord Ouest et de la CNT interco 95 a été inculpé, après 48 heures de garde à vue, de violences envers les forces de l'ordre.

Notre camarade passera en procès le 10 décembre 2010 devant la 29ème chambre correctionnelle à 9 h Palais de justice 4 BD du palais 75001 Paris Métro Cité. Venez nombreux -ses.

 

A ce titre, un appel financier pour les frais de défense et de procès est lancé.  Veuillez adresser vos dons à l'ordre d'A.L. au siège national d' Alternative libertaire, BP 295, 75921 Paris Cedex 19, France

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Anti-répression
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 10:36

Solidarité avec les 4 militant-es poursuivi-es par Horteufeux,

rassemblement vendredi 3 décembre, palais de justice de Tours

 

227183Tractpourle271110jpg-blog-copie-2.jpg

 

  Moments d'émission de "Demain Le Grand Soir" sur radio Béton d'hier, avec les 4 prévenu-es, filmés par TV Bruits Toulouse, outil bien utile, en déplacement solidaire à Tours : http://tours.tvbruits.org/

.

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Anti-répression
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 00:24

Suite au mouvement social sur les retraites, des camarades cheminots grévistes de Tours subissent une répression importante de la part de la direction de la SNCF. Ils sont accusés, à tort, d'avoir posé des obstacles sur les voies, ce qui peut avoir pour eux de graves conséquences professionnelles et judiciaires.

RDV JEUDI 2 DECEMBRE 10H00 DEVANT LA DIRECTION REGIONALE DE LA SNCF A TOURS

 (les bâtiments de la direction se situe juste à gauche de la gare, au début de la rue Edouard Vaillant).

Appel SUD-Rail, Solidaires 37, AG interpro "Ensemble pour le retrait".

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans Mouvement social
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 12:53

communiqué d'Alternative libertaire

 

Solidarité avec les peuples européens en lutte !
 
Ces dernières semaines, les signes de la colère des peuples d'Europe se multiplient : grève générale au Portugal, manifestations d'ampleur historique en Irlande, mouvement étudiant en Angleterre, et espérons-le, l'amorce d'un mouvement sur la durée après la mobilisation sur les retraites en France. Si les mots d'ordre peuvent varier d'un pays à l'autre, la révolte a partout la même origine : le refus des peuples de payer une crise dont ils ne sont pas responsables, en encaissant des plans de rigueur qu'on leur fait porter seuls, pour ne pas avoir à faire payer les capitalistes.
 
Le cas de l'Irlande est emblématique : baisse des prestations sociales, des effectifs de la fonction publique et des salaires des fonctionnaires; extension de l'impôt sur le revenu à ceux et celles qui ne le payaient pas, les plus modestes. En revanche, le gouvernement ne touchera pas à l'impôt sur les sociétés, pourtant l'un des plus bas d'Europe. Le peuple irlandais ne courbe pas l'échine et des dizaines de milliers de manifestant-e-s ont investi la rue la semaine dernière.
 
En Angleterre et en Irlande, les frais d'inscription dans les universités explosent, accentuant encore un peu plus la sélection par l'argent à l'entrée de l'enseignement supérieur. Là encore, les étudiant-e-s y ont répondu par un mouvement de protestation particulièrement combatif. En Italie également, les étudiant-e-s se mobilisent contre une nouvelle loi qui fait de l'université l'esclave de la logique capitaliste.
 
Ne soyons pas dupes : si l'Union européenne et le FMI imposent des plans de rigueur, ce n'est pas par nécessité économique, puisque ces plans vont faire plonger un peu plus les pays dans la récession ; c'est qu'ils voient dans la crise une occasion historique de laminer les maigres droits sociaux qui nous restent.
 
Face à cela, nous devons répondre par la lutte et la solidarité entre les travailleurs et les travailleuses des pays touchés. Face à ces attaques, l'internationalisme est plus que jamais nécessaire : nous avons besoin d'un mouvement social européen.
 
Alternative libertaire affirme sa solidarité avec les peuples en lutte contre les plans de rigueur et la barbarie capitaliste.
 
Alternative libertaire, le 30 novembre 2010
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans International
commenter cet article