Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif Alternative Libertaire de Touraine
  • Alternative Libertaire 37 - Le blog du Collectif  Alternative Libertaire de Touraine
  • : Nous sommes des militants et militantes anarchistes révolutionnaires et communistes libertaires vivant et travaillant sur Tours et son département.
  • Contact

Où acheter notre journal ?

Mensuel Alternative Libertaire

Dans la ville de Tours, vous le trouverez aux adresses suivantes :

- 3 rue Nationale

- 1 place du Grand Marché

- 5 rue de Bordeaux

- 18 rue B. Palissy

- 30-32 rue Giraudeau

- 115 bis rue Giraudeau

- 21 avenue de Grammont

- 59 quai Paul Bert

- Gare SNCF

- 110 rue de la Fuye

- Le Numéro 6 (avenue Stendhal).

Pour le reste du département : http://www.trouverlapresse.com

Recherche

16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 19:57

Tract AL    

Image

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans féminisme
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 21:12

Appel unitaire à manifester à Tours le samedi 8 mars, 15h30, place Anatole France

 

Pour un 8 mars féministe et de lutte

Toutes et tous à la manifestation

à 15h30 Place Anatole France à Tours

Le 1er février, plus de 400 personnes ont défilé dans les rues de Tours pour soutenir les femmes espagnoles dans leur combat pour le droit à l’avortement. Il y avait bien longtemps que les femmes tourangelles ne s’étaient pas retrouvées ensemble dans la rue pour défendre leurs droits. C’est plus que nécessaire à l’heure où en France, les fermetures de centres pratiquant l’IVG, le manque de moyens, les manipulations de sites Web pour pousser les femmes à mener leur grossesse non désirée à terme, et plus globalement les actions toujours plus nombreuses des militant-es anti-choix sont une constante menace pour ce droit resté fragile.

« Les luttes des femmes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais aujourd’hui cette égalité est loin d’être effective dans une société qui reste encore dominée par le système patriarcal. Certains droits se trouvent même remis en cause, notamment du fait des politiques d’austérité. La montée de l’extrême-droite et des extrémismes religieux constitue un danger supplémentaire de régression pour les femmes.

La journée du 8 mars, qui célèbre l’histoire de ces luttes, est plus qu’un symbole. C’est la journée internationale de luttes pour les droits des femmes du monde entier. Nous refusons la récupération de cette journée à des fins commerciales, proposant de la « fêter » par un cadeau ou une distribution de fleurs sur le lieu de travail… sans doute pour mieux faire oublier, le reste de l’année, l’ampleur des inégalités.

Les femmes sont touchées par les inégalités de salaire et de retraite, par le temps partiel subi, la précarité, elles sont majoritairement en charge des tâches domestiques et familiales, minoritaires dans les postes de responsabilité politique ou économique. Elles sont trop souvent victimes de multiples formes de violences : viols, violences conjugales, agressions racistes de femmes immigrées, violences sexistes au travail, lesbophobie, prostitution…

Le 8 mars ne doit pas être une journée sans lendemain. Plus que jamais, il doit s’inscrire dans une dynamique de mobilisations, de luttes et de revendications des femmes, ici et par tout dans le monde, pour faire reculer le système patriarcal et obtenir l’égalité, aussi bien au travail, dans la famille que dans la société toute entière !

Cet appel national a été lancé par Solidaires - FSU - UNEF - ATTAC - Marche Mondiale des Femmes - Planning familial Ile de France.

A Tours, nous invitons les femmes et les hommes à descendre dans la rue le samedi 8 mars prochain afin de revendiquer une réelle égalité au travail, dans la rue et à la maison.

Lutter contre les violences faites aux femmes

Défendre une éducation non sexiste et promouvoir l’égalité

Défendre le droit à l’avortement et à la contraception

En solidarité avec les femmes du monde entier !



Premiers signataires en Indre et Loire : SUD/Solidaires 37- Ligue Droits de l’Homme 37 - Mouvement du nid 37- Osez le féminisme 37, Collectif féminisme/droits des femmes PCF 37- AL 37- NPA 37- PG 37– CGT 37

 

 

Tract d'Alternative Libertaire

Image

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans féminisme
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 20:15

Appet à manifester partout

 

Non à la régression des droits des femmes en Espagne et ailleurs !
La liberté face à l’obscurantisme !
2014 : pour nos droits, pour nos choix !


Les féministes espagnoles organisent une manifestation à Madrid le 1er février
Mobilisons nous pour les soutenir
Manifestons partout ensemble SAMEDI 1° FEVRIER


20 décembre 2013, le gouvernement espagnol Rajoy veut annuler la loi autorisant l’avortement, rappelant les sombres heures du franquisme.

Il revient sur la loi obtenue en 2010 qui légalisait l’avortement jusqu’à 14 semaines d’aménorrhée (22 pour raison médicale) au mépris des recommandations des textes internationaux de l’Organisation Mondiale de la Santé et de l’Organisation des Nations Unies.

Renouant avec des pratiques qui dénient la liberté de choix aux femmes au mépris des droits humains fondamentaux, il annonce clairement son projet de société : maintenir les femmes dans un statut social étroit et de soumission.

Cette attaque du gouvernement espagnol s’inscrit dans l’offensive européenne des opposants aux droits des femmes comme l’a illustré en décembre 2013 le rejet du rapport Estrela par le Parlement européen (rapport sur la santé et les droits reproductifs traitant de l’accès aux contraceptifs et à l’avortement, de la procréation médicalement assistée, de l’éducation sexuelle et de la liberté de conscience). Ce rapport proposait que l’avortement soit de la compétence de l’Union européenne, encourageant ainsi tous les états membres à l’autoriser.

Ce refus d’accepter le droit des femmes à disposer de leur corps, cette persistance à les considérer comme des sous citoyennes incapables de décider par elles-mêmes désigne l’enjeu : quelle société voulons-nous ?

Le combat des femmes, des forces démocratiques et associatives espagnoles pour ce droit fondamental est le nôtre, et nous le soutiendrons ici et ailleurs car il est le combat de celles et ceux qui veulent l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il rejoint les luttes que nous avons menées et que nous continuons à mener dans notre pays. Car, si le droit à l’avortement est bien inscrit dans la loi française, la concrétisation du droit à travers des centres d’avortement nombreux, permettant un accueil et des soins de qualité, n’est toujours pas assurée de manière satisfaisante dans toutes les régions.

C’est aussi un soutien à toutes les femmes obligées de se rendre dans une autre région ou dans un autre pays parce que là où elles vivent l’accès à l’avortement est difficile, voire interdit.

Nous appelons à :
- Lutter pour une Europe où toutes les femmes pourraient disposer librement de leur corps sans contrainte étatique et religieuse, et qui intègre ces droits à la Charte européenne des droits fondamentaux ;
- Soutenir le combat des femmes espagnoles pour conserver l’acquis qu’elles ont gagné de haute lutte.

Non à l’ordre moral qui veut gérer nos vies,

Oui à nos droits, tous nos droits et à la liberté de choix d’avoir un enfant ou non



Premiers signataires : ANCIC, CADAC, Collectif Tenon XXe, Mouvement Planning Familial confédéral, 40 ans de mouvement, APEL-Egalité, Association Droits des Femmes XXème, Association pour la Mixité l’Egalité La LaÏcité, Association Nationale des Études Féministes, Association Nationale Sages-Femmes Orthogénistes, Collectif 8 mars pour toutes, Collectif Oui oui oui, Collectif National pour les Droits des Femmes , Collectif de Pratique et de Réflexion Féministe Rupture, Comité Laïcité République, Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes, Coordination lesbienne en France, Comité Femmes Manche 50, Demain les femmes(sud77), Du Côté des femmes, Encore Féministes, Elu/es Contre les Violences faites aux Femmes, Femm’Ecolos, Femmes pour le Dire Femmes pour Agir, Fédération Régionale d’IDF du Planning Familial, Féminisme enjeux Théâtre de l’opprimé, Féminisme et géopolitique, Féministes pour une Autre Europe, Femmes en Résistance, Femmes Solidaires, FièrEs, La Grande Loge Féminine de France, L’Assemblée des Femmes, Les efFRONTé-e-s, Lesbiennes of Color, Ligue du droit international des Femmes, Maison des Femmes de Montreuil, Maison des Femmes de Paris, Marche Mondiale des Femmes France, Osez le Féminisme, Regards de femmes, Réseau Féministe Rupture, Réseau de Jeunes Féministes d’Europe MMF, Solidarité féministe, Attac , CNAFAL, Coordination Nationale des Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, FASTI, Fondation Copernic, Groupe Cadre de vie, l’Inter-LGBT, Citoyenneté Action Participation pour 21e siècle), Hétéros au boulot, Le Long Yang Club Paris, LGBT Formation Avignon, Les Enfants d’Arcen- Ciel - Ligue des Droits de l’Homme, Marea Granate Paris, Médecins du Monde, Union des Famille Laïques, Confédération Générale du Travail, Fédération Syndicale Unitaire, Syndicat général des lycéens, UNEF, Union Syndicale Solidaires, UL-CGT 20, Alternative Libertaire, Ensemble, Europe Ecologie Les Verts, Gauche Unitaire, Izquierda Anticapitalista (Espagne), Les Jeunes Écologistes, Lutte Ouvrière, Mouvement des Jeunes Communistes Français, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Parti Socialiste, Union des Étudiants Communistes…

 

 

Tours, rassemblement  Samedi 1er février 14h Place Jean Jaurès.

Les signataires locaux: Planning Familial 37, Le Café des femmes, la LGBT de Touraine, Mouvement de la jeunesse communiste de France, Osez le féminisme! 37, Sud Santé sociaux, solidaires 37, CIDFF 37, PCF 37, PG 37, NPA 37, Alternative libertaire 37, LDH, CGT et FSU.
 

 

Tract d'Alternative Libertaire

 

Image

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans féminisme
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 14:22

Tract d'Alternative Libertaire 8 mars

 

http://img15.hostingpics.net/pics/823410AL8mars.png

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans féminisme
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 11:31

.

Libertaires : contre l’homophobie et l’ordre patriarcal !

Ce mois de novembre, répondant à l’appel de mouvements religieux dont certains intégristes, des dizaines de milliers de partisans de la famille traditionnelle et patriarcale ont défilé contre les droits des homosexuels et des lesbiennes. Nous ne pouvons les laisser distiller leurs discours liberticides et homophobes sans réagir.

Ne nous leurrons pas, ces « défenseurs » de l’ordre moral chrétien sont tout sauf tolérants. Contre nos libertés, ils et elles manifestent pour empêcher les pièces de théâtre jugées « christianophobes » et contre le droit à l’avortement. Cette fois, ils et elles marchent contre le mariage de ce qu’ils appellent les « duos homosexuel-les », leur refusant le qualificatif de couple, tant ils considèrent l’homosexualité comme anormale et inacceptable. Ils et elles veulent nous faire croire qu’il faut un père et une mère pour élever un enfant, sous le prétexte que les hommes et les femmes auraient chacun-e-s des qualités innées essentielles à sa construction.

 

Des préjugés patriarcaux    

C’est faux ! Le genre est une construction sociale qui enferme les individus à l’intérieur de normes prétendument naturelles et définies par leur sexe de naissance. Le modèle familial défendu par ces gens est le modèle patriarcal traditionnel responsable de l’oppression des femmes et des homosexuels et des lesbiennes. Loin de garantir l’équilibre des enfants et la stabilité de la société, il est le terreau de la violence. Combien d’homosexuel-les sont mort-es ou vivent caché-es, victimes de l’intolérance ? Combien de femmes ont subi le sexisme, les violences et les inégalités ? Combien d’individus souffrent pour correspondre à des schémas hétéronormatifs qui ne leur correspondent pas ?

 

JPG - 239.9 ko

 

Défendons des droits pour tous !

 

En tant que libertaires nous défendons d’abord l’amour libre car nous refusons les contraintes qui sont celles du mariage comme du PACS. Mais nous n’ignorons pas que ces deux institutions donnent actuellement accès à des droits et nous refusons que les gays, les lesbiennes et les transgenres en soit exclu-es.

 

Parce que l’homophobie, le sexisme et la famille patriarcale sont générateurs de haine, de violences et d’inégalités ; Parce qu’il n’existe pas de qualités ou de défauts innés attachés au sexe biologique, Parce que l’amour doit être libre et sans contraintes ; Parce que l’attention et l’éducation dont un enfant a besoin ne dépendent pas du sexe de ses parents (biologiques ou sociaux)

 

Nous revendiquons :   

 

- L’égalité totale entre les homosexuel-les, bisexuel-les, transgenres et hétérosexuel-les, ainsi qu’entre les hommes et les femmes,
- Une éducation favorisant la liberté de mener une vie sexuelle exempte de préjugés sexistes et homophobes,
- l’abolition de la différence de droits existant entre personnes mariées et non-mariées, qui permettrait l’abolition du mariage. Mais nous lutterons pour l’accès pour tous et toutes à celui-ci tant qu’il existera.
 

 

La commission antipatriarcat   

 

Alternative Libertaire

 

 

Appel à rassemblement ce samedi 8 décembre à Tours, à 15h devant la mairie

 

http://img15.hostingpics.net/pics/610137kgbt.png

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans féminisme
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 13:24
Contre les violences faites aux femmes, Ensemble, révoltons-nous
   
Faut-il encore rappeler combien de femmes meurent sous les coups de leur conjoints, combien de femmes sont harcelées, combien de femmes sont violées en toute impunité ?
 
Des violences, partout, tout le temps !
 
Certain-e-s pensent encore que la lutte des femmes est terminée que nous sommes dans une société « égalitaire ». Mais de quelle égalité nous parle-t-on ?
Dans le monde, les violences faites aux femmes sont aussi fréquentes que variées : drague lourde, allusions irrespectueuses au travail et dans les lieux d’étude, dans la rue et dans notre intimité, harcèlement, mariage forcé, contrôle de virginité, enfermement sous du tissu (voile intégral), lapidation pour adultère, excision et infibulation, viols (conjugaux principalement), coups, meurtres dits « passionnels » ou pour la dot…
 
Un reflet du patriarcat
 
Ces violences sont le produit direct du patriarcat, ce système fondé sur la domination des hommes sur les femmes. Un homme n’est pas violent parce qu’il perd le contrôle mais parce qu’il veut prendre le pouvoir sur une femme. Et la parole des femmes ne vaut rien ou si peu ! L’affaire « Strauss-Kahn » l’a illustré, avec un déferlement de propos sexistes.
Même la justice octroie un permis de violer, comme l’a montré récemment le verdict scandaleux du procès pour viols collectifs de Créteil. 75.000 femmes sont violées chaque année dans notre pays, mais seulement 10% d’entre elles portent plainte et seuls 2% des violeurs sont condamnés.
La pornographie, la prostitution sont autant de violences banalisées et acceptées voire encouragées par la société sous le prétexte fallacieux qu’un homme a des pulsions qu’il ne peut contrôler. Dans les publicités, les femmes sont déshumanisées, « vendues » comme des objets sexuels. Les hommes peuvent alors se défouler en toute impunité. Les médias banalisent et minimisent les actes violents en les classant dans la catégorie faits divers, ou en essayant de nous faire croire que « les tournantes » (les viols collectifs) sont le fait exclusif des classes pauvres. Les hommes violents sont dans tous les milieux sociaux ! En temps de crise, les femmes, premières à être fragilisées économiquement, sont d’autant plus vulnérables face à leur conjoint ou leur patron.
 
La lutte des femmes est loin d’être terminée !
 
Tant qu’il y aura des femmes asservies, humiliées, achetées, vendues, violées et battues, nous lutterons !
- Pour une autonomie sociale et économique des femmes ! C’est dans le cadre conjugal qu’ont lieu la majorité des violences et il faut donc rendre les femmes indépendantes de leur mari. Cela passe entre autres par l’égalité salariale, la fin du temps partiel, le fait d’attacher les prestations sociales et impôts aux individus et non aux couples.
- Pour des moyens contre les violences faites aux femmes, associant éducation non sexiste, information, protection de toutes les femmes en danger, mise en place d’observatoires des violences.
- Par la solidarité et l’entraide entre les femmes, qui doivent pouvoir se défendre seules, s’organiser et agir directement contre les violences.
 
Le 25 novembre, Journée internationale contre les violences faites aux femmes, mobilisons-nous !
Ensemble révoltons-nous pour une société sans patriarcat !
 
Alternative Libertaire
 
http://img4.hostingpics.net/pics/589761ertz.png
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans féminisme
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:02

A Angers, les 19 et 20 octobre 2012, le collectif d'égal à égales organise la 2e édition des journées. L'objectif ? Se rassembler, s'informer, discuter autour des thèmes du féminisme, de l'antisexisme, de l'antipatriarcat et de la lutte contre l'homophopie... De l'égalité pour toutes et tous !

 

 

 Au programme :

Vendredi 19 octobre à 20h, rencontre-débat :

« Prostitution : entre réglementation et abolition,où en est-on ? » Avec Malika Amaouche, coordinatrice du Collectif Droits & Prostitution, chargée de mission sur les questions de prostitution pour l' association Charonne; Irène Pereira, chercheuse en sociologie au GSPM/EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales); Roland Pfefferkorn, Sociologue à Université de Strasbourg, Laboratoire CNRS Cultures et Sociétés en Europe.


Samedi 20 octobre

de 10h à 15h, des tables rondes :

10h : « Education et genre »
Avec Amantine Revol de l’association les enfants d’arc en ciel-l’asso ! (association homoparentalité) et Catherine Caillé-Coutant, docteure en sciences de l’Education

11h45 : « Sexualités, maternités, vies de couples : les injonctions faites aux femmes » avec Pascale Adeline du Plannig Familial et J.M. Frey, professeur de philosophie

13h30 : « La conciliation des temps de vie »
Avec Annie Dussuet, maître de conférences à l’Université de Nantes en sociologie du genre et Philippe Bourgeteau du collectif « être parent et travailler » ;

15h30 : Une marche revendicative et festive dans les rues d'Angers avec la fanfare « A la gueule du ch’val »

20h : Spectacle "Prostipute" par la Compagnie Ocus.
C'est l'histoire de la rue Jean Bamlair : un texte émouvant, drôle et cru, des marionnettes, des chansons et des instruments pour parler et se poser des questions sur la prostitution.

+ un espace forum avec les stands des association et des organisations, un espace librairie
+ deux expositions "Féministes en Anjou au 20ème siècle” et "Mosaïque du corps"

+ un accueil pour les enfants avec de la musique en vrai et des contes antisexistes

Tout ça, c'est aux Salons Curnonsky et c'est gratuit !
http://goo.gl/maps/8nVo
Nous écrire : feminisme49@gmail.com

site : http://degalaegales.blogspot.fr/

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 37 - dans féminisme
commenter cet article